• ERCC
  • Peugeot
  • Orange
  • LNR
Samedi 01 novembre

LOU / STADE TOULOUSAIN

à 14h45

A Bordeaux, le 3 juin 2005

Mercredi 18 juin 2008
A Bordeaux, le 3 juin 2005

Deux semaines après la victoire toulousaine en finale de la Coupe d'Europe, face au Stade français, les deux clubs se retrouvent cette fois à Bordeaux en demi-finale du championnat. A Edimbourg, le sort de la rencontre s'était joué sur un détail, un coup de dès, peut-être sur un dégagement en catastrophe de Heymans à deux minutes du coup de sifflet final qui, par la grâce d'un rebond favorable, s'était transformé en touche dans les 22 parisiens.
La demi-finale bordelaise n'allait pas faire exception : c'était une nouvelle fois un rien, en l'occurrence un geste de grande classe de Fillol, qui allait faire basculer la partie.

Les dix premières minutes de la rencontre sont toulousaines, mais c'est Skrela, par deux fois, qui perce au coeur de la défense rouge et noire. Si la première tentative est vaine, la seconde aboutit à l'essai de Pichot. Le Stade Toulousain est mal parti, mais Elissalde, sur une touche rapidement jouée, s'échappe le long de la ligne de touche et aplatit au terme d'une course de cinquante mètres.
Tout est à refaire pour les deux équipes, qui se rendent alors coup pour coup jusqu'à la 64ème minute. Un mouvement parisien amorcé par une magnifique inspiration de Dominici aboutit à un essai de De Villiers.
On pense l'affaire conclue ? Non, les Toulousains trouvent les ressources nécessaires pour revenir : Clerc, à peine entré en jeu, envoie son compère Heymans à l'essai. Le score est de 23 à 18 pour les Franciliens, il reste dix minutes à jouer.

A quelques secondes de la fin, Florian Fritz s'échappe et mystifie par des crochets la défense adverse. L'en-but lui tend les bras, mais il est rattrapé in extremis par une cuillère de Jérôme Fillol : le Toulousain s'écroule, laisse échapper le ballon... C'est fini.
Le rideau tombe sur une magnifique saison, et sur la carrière toulousaine de Christian Labit. L'histoire retiendra que c'est à Bordeaux, le vendredi 3 juin 2005, que "Christiang" a joué le dernier de ses 211 matchs en rouge et noir.

 

A Bordeaux (Chaban-Delmas) - Stade français bat Stade Toulousain 23 à 18 (mi-temps : 10-8)
Temps chaud ; belle pelouse ; 33.250 spectateurs environ ; arbitrage de M. Darrière (Côte Basque/Landes)
Pour le Stade Toulousain : 2 essais d'Elissalde (19) et Heymans (65) ; 1 transformation d'Elissalde (65) ; 1 pénalité d'Elissalde (34).
Pour le Stade français : 2 essais de Pichot (12) et De Villiers (64) ; 2 transformations de Skrela ; 3 pénalités de Skrela (37, 47, 58)
Stade Toulousain : Poitrenaud (puis Clerc, 68) ; Thomas, Jauzion, Fritz (puis Dubois, 77), Heymans ; (o) Michalak, (m) Elissalde ; F. Maka (puis I. Maka, 53), Lamboley, Bouilhou ; Brennan (puis Labit, 75), Millo-Chluski (puis Gérard, 67) ; Hasan, Bru (cap, puis Servat, 51), Poux (puis Human, 41).
Carton jaune : Fritz (58)
Stade français : Dominici ; Borgès (puis Mi. Bergamasco, 24), Glas (puis Fillol, 70), Sarraméa, Arias ; (o) Skrela, (m) Pichot ; Martin, Sowerby, Rabadan ; James, Auradou (cap, puis Brouzet, 77) ; De Villiers (puis Lemoigne, 77), Kayser (puis Blin, 59), Roncero (puis Marconnet, 50).
Carton jaune : Martin (58)

 

     
     
     
 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15