• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 03 mai

STADE TOULOUSAIN / GRENOBLE

Ernest Wallon à 14h40

Compte rendu

Match La Rochelle / Stade Toulousain

Les Toulousains se sont imposés de justesse à La Rochelle (22-19) lors de la 18ème journée du Top 14.
A La Rochelle (Marcel Deflandre) - Stade Toulousain bat La Rochelle 22 à 19  (mi-temps : 19-19 )
Temps frais ; belle pelouse ; arbitrage de M. Gaüzère (Côte Basque-Landes)
Pour La Rochelle : 1 essai de Fa'asalele (30) ; 3 pénalités de Goosen (5, 15, 25) ; 1 transformation de Goosen (30).
Pour le Stade Toulousain : 1 essai de Caucaunibuca (18) ; 3 pénalités de Michalak (9, 36) et Bézy (78) ;  1 transformation de Michalak (18); 2 drops de Michalak (16) et Heymans (26).
La Rochelle : Goosen - Combezou, Roux, Rabeni, Ninard -(o) Tales, (m) Neveu – Soucaze, Sazy, Djebaili - Grobler, Fa'asalele - Leupolu, Pani, Toderasc.
Carton jaune : Rabeni (36)
Stade Toulousain : Heymans - Delasau, Caucaunibuca, Lamerat, Lakafia - (o) Michalak, (m) Vergallo (puis Bézy, 71) - Nicolas, Sowerby, (puis Picamoles, 50) Lamboley (puis Bouilhou, 60) - Albacete, Maestri  (puis Millo, 16) - Lecouls (puis Johnston, 41), Lacombe (puis Basualdo, 60), Human (puis Poux, 60).
Carton jaune : Lamerat (37)

Privé de ses internationaux, le Stade Toulousain a néanmoins trouvé les ressources pour s'imposer à La Rochelle lors de la 18ème journée du Top 14. Gagner sur une pelouse où, plus tôt dans la saison, Clermont, Castres et le Stade français avaient perdu des points est évidemment une bonne opération. Toujours solidement accroché à la première place du Top 14, les Rouge et Noir vont pouvoir préparer sereinement la venue de Biarritz, samedi à Ernest Wallon.

 

 

Caucaunibuca, première !


Les Toulousains réalisaient une entame de match sérieuse, et exploitaient plutôt bien les quelques ballons perdus par La Rochelle. Dès la 3ème minute, c'est précisément sur une contre-attaque qu'ils obtenaient une pénalité, manquée d'un cheveu par Michalak.
En face, Goosen faisait moins de sentiment et ouvrait le score, de plus de cinquante mètres, après une faute de Maestri.

Les visiteurs, menés au score quelque peu contre le cours du jeu, poursuivaient leurs efforts par la suite, même si le manque d'automatismes, inévitablement, se faisait ressentir en quelques occasions. A la 13ème minute, Michalak, de quarante mètres, égalisait, ce qui était une récompense des efforts déployés par les Stadistes.

Les choses se compliquaient au quart d'heure de jeu, avec d'une part la blessure de Maestri, touché au genou, et la deuxième pénalité réussie par Goosen. Mais tout allait basculer très vite : d'abord sur un drop de Michalak, puis sur action de plus de cinquante mètres, débutée par une percée de Nicolas, continuée par un exploit de Delasau qui se débarrassait de trois adversaires, et terminée par une course de Caucaunibuca, qui allait sous les poteaux.

Toulouse menait 13 à 6 et développait, depuis le coup d'envoi, un rugby très propre. Cela ne signifiait pas pour autant que La Rochelle se contentait de subir sans réagir, et les Charentais jouaient ainsi un maximum de coups, sans parvenir à se créer de réelles occasions. A la 25ème, Goosen poursuivait son sans-faute et réduisait l'écart, juste avant qu'Heymans, de cinquante mètres, réussisse un drop monumental.

Seule la touche, jusqu'ici, n'était pas au diapason côté toulousain. Un ballon avait déjà été perdu plus tôt dans la partie quand, à cinq mètres, l'alignement toulousain perdait le ballon. Un maul se structurait et Fa'asalele s'en extrayait pour marquer en force. Les deux équipes se retrouvaient à égalité et, par la suite, on voyait pour la première fois des signes de fébrilité chez les joueurs de Guy Novès. Peu avant la pause, pourtant, Rabeni écopait d'un carton jaune pour un geste dangereux sur Lamerat et Michalak, sur la pénalité consécutive, redonnait l'avantage aux siens. 

Juste avant la pause, Lamerat était à son tour exclu temporairement, sans que l'on ne puisse s'empêcher de trouver la sanction sévère. Il était temps, décidément, que la mi-temps soit sifflée, car Toulouse encaissait une pénalité de Goosen, qui remettait les deux équipes dos à dos.

 

De la fébrilité


Si la touche toulousaine semblait mieux fonctionner à la reprise, d'autres approximations faisaient leurs apparitions. Ainsi, sur des touches directes ou des en-avants, des ballons étaient rendus aux Rochelais, qui n'en demandaient pas tant. L'essentiel du jeu se cantonnait au milieu de terrain et, hormis une pénalité difficile manquée par Michalak, il n'y avait rien de notable à signaler.

La crispation semblait s'être installée sur le terrain alors que, en première mi-temps, les deux équipes avaient au contraire proposé énormément de jeu. A la 42ème, pourtant, Toulouse développait sa première action d'envergure mais le drop de Michalak, à la conclusion, ne trouvait pas la cible. Peu avant l'heure de jeu, Toulouse passait plusieurs minutes acculés dans ses cinq mètres, mais réussissait à contrer les mauls successifs mis en place par les locaux. Il devenait de plus en plus évident, au fil des minutes, que la partie se jouerait sur un rien.

Goosen, après un plaquage haut de Caucaunibuca, manquait une pénalité largement dans ses cordes et manquait ainsi l'occasion de faire passer son équipe en tête. Globalement, le promu dominait territorialement, alors que le Stade ne parvenait plus à jouer chez l'adversaire. A force de subir, le Stade se mettait à la faute et Goosen, à la 70ème minute, manquait une nouvelle pénalité. Le coup n'était pas passé loin...

Il restait dix minutes à jouer, et les coéquipiers de Pato Albacete, capitaine d'un soir, ne s'étaient pas montrés dangereux depuis un trop long moment. La fin de match se rapprochait, et on sentait que les deux équipes cherchaient avant tout à éviter toute faute susceptible de donner des points à l'adversaire. A la 78ème, le Stade obtenait une pénalité, tentée de plus de 45 mètres et par Nicolas Bézy. Plus rien n'allait être marqué, et Toulouse remportait une victoire importante, bien que La Rochelle aurait pu légitimement prétendre au partage des points.

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15