• ERCC
  • Peugeot
  • Orange
  • LNR
Samedi 04 octobre

STADE TOULOUSAIN / STADE FRANÇAIS

Ernest Wallon à 20h45

Compte rendu

Match Montpellier / Stade Toulousain

Les Toulousains se sont inclinés sur le terrain de Montpellier (0-25) lors de la cinquième journée du Top 14.

A Montpellier (Yves du Manoir) - Montpellier bat Stade Toulousain 25 à 0 (mi-temps : 10-0 )
Temps pluvieux ; pelouse grasse ; Arbitrage de M. Gauzere
Pour Montpellier : 3 essais de Pélissié (30), Trinh-Duc (58), Sicard (70) ; 2 pénalités de Pélissié (39), Floch (48) ; 2 transformations de Pélissié (30) et Paillaugue (70).
Montpellier : Floch - Audrin, Tuitavaké, Olivier, Nagusa - (o) Trinh-Duc, (m) Pelissie - Tulou, Bias, Ouedraogo (cap) - Privat, De Marco - Mas, Ivaldi, Watremez.
Stade Toulousain : Huget ; Médard, David (puis Fickou, 51), Fritz, Gear ; (o) McAlister (puis Beauxis, 71), (m) Doussain (puis Bézy, 51) ; Dusautoir (puis Galan, 51), Picamoles, Nyanga ; Tekori, Millo (puis Maestri, 63) ; Johnston, Tolofua (puis Van der Heever, 65), Ferreira (puis Baille, 51).
Carton jaune : Fritz (52)

Le Stade, décidément, est branché sur courant alternatif du point de vue des résultats en ce début de saison. Quatre jours seulement après avoir facilement disposé du Racing Metro sur leurs terres, les Toulousains ont en effet chuté à Montpellier, lors de la 5ème journée du Top 14.

Bien entendu, s'incliner sur la pelouse d'un candidat plus ou moins déclaré au titre suprême n'a rien d'offensant, mais la disette constatée à l'extérieur depuis le début du championnat contraint les joueurs de Guy Novès à un sans-faute à domicile... A commencer par la réception de Biarritz, samedi  à Ernest Wallon.

Pélissié frappe en premier


Dès la première minute, le Stade, sur la ligne médiane, obtenait une pénalité, à hauteur de la ligne médiane, suite à une faute de Wattremez sur un regroupement. Face au vent, McAlister était un peu court et voyait son coup de pied terminer sous la barre...

Globalement, les visiteurs réalisaient une entame intéressante, et sur une situation potentiellement dangereuse, McAlister choisissait de jouer au pied pour Gear, et le ballon filait en ballon mort. Dommage, car à la main, le coup paraissait jouable.
La partie était pour le moins hachée, et les imprécisions des uns et des autres ne permettaient pas de donner beaucoup de rythme, même si, répétons-le, les Rouge et Noir réalisaient un début assez honorable.

Peu à peu, Montpellier mettait la main sur le ballon, et s'il dominait territorialement, la défense stadiste, disciplinée et bien en place, contenait les assauts adverses. Seul un plaquage jugé très sévèrement dangereux de Johnston sur Bias donnait aux Héraultais la possibilité d'ouvrir le score. Mais Pelissié, imprécis, ne trouvait pas le cadre.

La première occasion d'essai était cependant toulousaine, avec une percée de Picamoles, qui, debout malgré plusieurs plaquages, trouvait Fritz, le quel transmettait à Gear, repris à quelques mètres. Dans la foulée, et sur une nouvelle possession stadiste, le drop de Fritz restait court. On jouait depuis 25 minutes, et le score était toujours de 0-0.

La partie était bien fermée, et un exploit de Pélissié allait la réveiller : le demi de mêlée montpelliérain héritait du ballon à hauteur des 40 mètres, traversait le terrain en débordant notamment Huget, et aplatissait. L'arbitre-vidéo, malgré une potentielle obstruction sur Doussain, choisissait de valider l'essai.

Le Stade n'était pas loin d'encaisser dans la foulée un deuxième essai, car sur un coup de pied à suivre d'Audrin, Floch récupérait le cuir et allait derrière la ligne, mais l'action était injustement invalidée, car l'ancien joueur de Clermont était clairement en position de hors-jeu.
Les joueurs de la ville rose, mais cela ne masquait pas cependant leurs difficultés : car après une entame réussie, ils peinaient énormément à conserver le ballon, et rendaient beaucoup trop de munitions à un adversaire qui n'en demandait pas temps.

Pélissié, peu avant la pause, passait une pénalité, et le score passait à 10-0. On ne pouvait pas dire que c'était immérité, car réellement, sur ses ballons d'attaque, le Stade se montrait bien trop approximatif.
 

L'essai-gag de Trinh-Duc


Sans doute sermonnés à la pause, les Toulousains attaquaient la reprise tambour battant. Ils dominaient clairement, mais encore une fois, des approximations en tous genres les empêchaient de convertir ces bonnes intentions. La meilleure illustration survenait après une belle percée de McAlister, qui franchissait la ligne d'avantage, mais sans que cela ne puisse déboucher sur quelque chose de concret, tant la suite allait être confuse.

En face, le MHR faisait moins de sentiments, et Floch, de plus de 50 mètres, exploitait la première possibilité de son équipe, avec une pénalité qui portait le score à 13-0. Le carton jaune infligé à Fritz, pour une brutalité envers Ouedraogo, n'arrangeait évidemment en rien les affaires toulousaines, qui, à ce moment-là, paraissaient bien mal engagées.

La partie basculait complètement peu après, avec un essai gag, suite à une situation pour le moins confuse, qui se terminait de la façon suivante : en difficulté dans son en-but après une passe de Huget, Médard, voyait son dégagement contré, et Trinh-Duc aplatissait. La messe semblait dite, d'autant plus que par la suite, les visiteurs subissaient en mêlée, concédant coup sur coup deux pénalités sur cette phase de jeu.

Le pire restait cependant à venir : car si les Toulousains ne manquaient pas de bonne volonté, ils perdaient trop de ballons pour espérer quoi que ce soit. Et sur une récupération, Montpellier développait une contre-attaque de 70 mètres et après plusieurs plaquages manqués et un retour courageux de Médard, le troisième essai était marqué, par Sicard.

Il n'y avait plus grand-chose à signaler jusqu'au coup de sifflet final, malgré un joli sursaut rouge et noir dans les ultimes minutes. Montpellier empochait le bonus offensif, alors que Toulouse n'avait pas marqué le moindre point. Incontestablement, un match à oublier...
 

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15