• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 06 septembre

CA BRIVE / STADE TOULOUSAIN

à 14h45

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Compte rendu

Match Newport / Stade Toulousain

Les Toulousains se sont imposés sur le terrain de Newport, au Pays de Galles, lors de la 2ème journée de H Cup (40-19, sans bonus offensif).
A Newport (Rodney Parade) - Stade Toulousain bat Newport Gwent Dragons 40 à 19 (mi-temps :  18-12)
Temps frais ; 6.000 spectateurs environ ; arbitrage de M. Small (Ang)
Pour le Stade Toulousain : 3 essais de Dusautoir (44), Médard (65), Picamoles (75) ; 6 pénalités de Skrela (14, 20, 23, 28) et Fritz (37, 41) ; 2 transformations de Skrela (44, 65)  ; 1 drop de Skrela (6).
Pour Newport : 1 essai de Harries (70) ; 3 pénalités de M. Jones (2, 13, 22) ; 1 transformation de Jones (70)  .
Newport : Harries - Hughes, Cheeseman, Riley, Brew – (o) M. Jones, (m) Evans – Coombs, Gav.Thomas, Lydiate – Sidoli, Morgan – Castle, S.Jones, Price.
Carton jaune : Castle (36)
Stade Toulousain : Médard - Delasau (puis Clerc, 60), Fritz, Jauzion (puis Poitrenaud, 58), Heymans  - (o) Skrela, (m) Vergallo  - Picamoles, Dusautoir, Bouilhou (puis Nyanga, 55) - Millo-Chluski (puis Sowerby, 65), Maestri - Montes, Servat (puis Lacombe, 58), Human (puis Johnston, 58).
Carton jaune : Skrela (33)

Dans une rencontre où il n'avait pas le droit à l'erreur, le Stade Toulousain a su préserver l'essentiel en s'imposant sur le terrain de Newport lors de la deuxième journée de la H Cup. Cette victoire, la première de la saison en déplacement, permet aux Rouge et Noir de s'installer en tête de leur groupe, en attendant le résultat de Wasps-Glasgow, dimanche. La Coupe d'Europe reprendra en décembre avec au programme une double confrontation face aux Ecossais. En attendant, et pas plus tard que samedi prochain, c'est un nouveau sommet qui attend les joueurs de Guy Novès, avec la réception de Perpignan au Stadium.

 

Skrela dans tous les coups

La partie ne débutait pas de façon idéale pour les Toulousains, qui subissaient d'entrée la pression de leurs adversaires. Acculés, ils concédaient une pénalité, exploitée par Jones, le demi d'ouverture. Les visiteurs avaient cependant le bon goût de réagir, en prenant à leur tour possession du camp gallois. La séquence s'achevait pas un drop de David Skrela, claqué en position favorable grâce à une bonne passe de Vergallo.

Cette égalisation ne masquait pas cependant l'entame mi-figue mi-raisin des Toulousains, à nouveau sanctionnés à la 7ème en raison d'une faute au sol de Montès. De près de cinquante mètres, Jones trouvait le poteau et le score n'évoluait pas.
La première séquence intéressante, côte stadiste, intervenait une minute plus tard, avec une impressionnante échappée de Delasau sur plus de trente mètres, suivi d'un relais de Médard, dont le coup de pied à suivre venait mourir à deux mètres de l'en-but. Dans la foulée ou presque, un superbe coup de pied de déplacement de Skrela prenait la direction de l'en-but, et Delasau était à deux doigts de convertir cette audacieuse offrande.

Il y avait du mieux, globalement, mais pas au niveau de la discipline. Dusautoir, coupable sur un regroupement, permettait à Jones de donner l'avantage aux siens. Skrela, une fois de plus, égalisait en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, mais il fallait gommer ces indisciplines, qui avaient déjà offert six points sur un plateau à Newport.

Fidèles à leurs réputations respectives, les deux équipes envoyaient en tout cas énormément de jeu, ce qui donnait dans l'ensemble un spectacle agréable. Quelques imprécisions, cependant (un en-avant de Picamoles, un lancer non droit de Servat), empêchaient les visiteurs de se créer de réelles opportunités. Après une énorme poussée toulousaine en mêlée, Skrela, à la 20ème minute, donnait pour la première fois l'avantage aux siens, avant que Jones, encore une fois immédiatement après, n'égalise... soixante secondes avant un nouveau coup de pied réussi par Skrela (12-9, 23ème) !

Peu à peu, les coéquipiers du capitaine Bouilhou, en dépit de quelques maladresses persistantes, mettaient leur empreinte sur les débats. Clairement supérieurs en terme de puissance, ils posaient par leurs charges successives de gros soucis à l'arrière-garde galloise. Peu avant la demi-heure de jeu, Skrela ajoutait trois points à son compteur personnel (15-9).

Le même Skrela continuait à faire parler de lui, mais cette fois dans le mauvais sens. Il écopait en effet à la 33ème d'un carton jaune très sévère, qui donnait de surcroît la possibilité à Jones de réduire l'écart.
L'infériorité numérique ne se voyait en tout cas absolument pas par la suite. Le Stade monopolisait le ballon, s'installait dans les 22 gallois, obtenaient une pénalité, réussie par Fritz, alors que Castle, le pilier local, était à son tour exclu temporairement.

La mi-temps était finalement atteinte sur le score de 18-12. Si Newport, à ce moment-là, ne semblait pas constituer de menace sérieuse, cette équipe avait su par moments de montrer dangereuse, et il fallait à ce titre continuer à se montrer sérieux, à défaut d'être brillants.

 

Médard creuse l'écart

La reprise intervenait avec un bel effort toulousain. Comme souvent, la défense adverse se mettait à la faute et Fritz, en position favorable, réussissait sa deuxième tentative de la soirée.
Au moment où Skrela, Toulouse avait une touche à jouer à cinq mètres de l'en-but adverse. L'occasion était belle, et sur une charge de Dusautoir, le capitaine de l'équipe de France filait derrière la ligne, pour le premier essai de la rencontre, et le deuxième de sa carrière en H Cup. Le Stade prenait le large, 28 à 12.

Un contre initié par Skrela, Médard et Jauzion, par la suite, remontait 70 mètres et n'était pas loin d'aller à dame. Cette fois, les locaux étaient copieusement dominés, et souffraient de plus en plus en mêlée. Malheureusement, cette emprise grandissante, que ce sot en terme de possession ou d'occupation, ne se concrétisaient pas au tableau d'affichage, en raison de quelques opportunités mal négociées.

A l'heure de jeu, pourtant, il s'en fallait d'un rien pour que Newport ne marque à son tour, mais Riley laissait échapper le cuir au moment d'aplatir. Médard, lui, ne faisait pas de sentiment, quand, servi par Clerc à l'intérieur, il s'offrait un petit slalom au coeur de la défense galloise pour aplatir. Alors qu'il restait un quart d'heure de jeu, l'issue de la rencontre ne faisait plus guère de doutes. Mais le bonus offensif restait d'actualité, même si l'arrière Harries, après une succession de pénalités jouées rapidement, allait derrière la ligne.

Mais Toulouse ne baissait pas les bras pour autant. Picamoles se trouvait ainsi à la conclusion d'une jolie séquence, et seul un essai restait à inscrire pour réaliser un carton plein.
Les cinq dernières minutes, assez brouillonnes, allaient rapidement tuer l'espoir d'un cinquième point. Le Stade remportait son premier succès à l'extérieur de la saison, et l'histoire dira si l'absence du bonus est préjudiciable.

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15