• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 16 août

STADE TOULOUSAIN / US OYONNAX

Ernest Wallon à 18h30

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Compte rendu

Match Stade Toulousain / Agen

Les Toulousains se sont imposés face à Agen, samedi à Ernest Wallon, lors de la 18ème journée du Top 14 (21-10, sans bonus offensif).
A Toulouse (Ernest Wallon) - Stade Toulousain bat SU Agen 21-10 (mi-temps : 13-10 )
Temps agréable ; belle pelouse ; 18.000 spectateurs environ ; Arbitrage de M. Pomarède (Côte d'Azur).
Pour le Stade Toulousain : 2 essais de Donguy (38, 56) ; 3 pénalités de Beauxis (11, 22, 44) ; 1 transformation de McAlister (38).
Pour Agen : 1 essai de Pelesasa (13) ; 1 pénalité de Machenaud (7) ; 1 transformation de Machenaud (13).
Stade Toulousain : Poitrenaud - Matanavou, David (puis Doussain, 72), McAlister, Donguy (puis Clerc, 57) - (o) Beauxis (puis Fritz, 57), (m) Burgess - Nicolas, Sowerby (puis Galan, 66), Nyanga - Albacete (puis Maestri, 41), Millo-Chluski - Johnston (puis Montès, 65), Servat (puis Bregvadze, 57), Human (puis Poux, 31).
Carton jaune : Johnston (46)
Agen : Tian - Vaka, Ahotaeiloa, Avramovic, Edmond-Samuel - (o) Pelesasa, (m) Machenaud - Giraud, Fonua, Monribot (cap) - P.O’Connor, Senekal - G.Muller, Telefoni, Schwalger.
Carton jaune : Sheklashvili (62)

Les Toulousains se sont imposés face à Agen, samedi à Ernest Wallon, lors de la 18ème journée du Top 14. Ce succès, le septième de rang en championnat, permet au Stade de conserver son avance en tête du classement. Avant un déplacement à Clermont, dans quinze jours, voilà qui est bon à prendre.

 

Donguy avant la pause

La première escarmouche était toulousaine, dès la première minute de jeu, avec une échappée de Matanavou qui, sur son aile, se débarrassait de son vis à vis avant d'être repris aux 22 mètres. Visiblement en jambes, les Stadistes récidivaient quelques instants plus tard, avec un joli mouvement des trois-quarts, à l'issue duquel David prenait le trou, avant de voir sa passe finir en en-avant.

C'est pourtant Agen, sur pénalité, qui ouvrait le score. Ce n'était pas vraiment logique au vu de premières minutes, mais les visiteurs, en tout cas, prenaient l'avantage. Cela ne durait pas car Beauxis, pourtant en position éloignée, égalisait (3-3, 10ème). Mais après un début prometteur, le Stade laissait peu à peu le ballon au SUA, qui marquait le premier essai de la partie, par Pelesasa.

Les difficultés toulousaines se confirmaient par la suite. Les temps de jeu avaient du mal à s'enchaîner, et Agen se régalait des ballons de récupération pour se montrer dangereux. Heureusement, Beauxis, de près de cinquante mètres, ramenait les siens à un point...
Les minutes défilaient, et il fallait bien admettre que c'est Agen qui produisait la meilleure impresion. Les Lot-et-garonnais campaient dans la moitié de terrain adverse, et si aucune occasion d'essai n'était à signaler, le SUA, clairement, menait aux points, dans tous les sens du terme.

Mais à deux minutes de la mi-temps, Toulouse allait scorer sur un temps fort. Si Sowerby était refoulé sur la ligne, le ballon sortait et McAlister fixait parfaitement pour offrir à Donguy un essai sur un plateau. Le Stade prenait l'avantage (13-10) au moment où les deux équipes regagnaient les vestiaires.

 

McAlister-Donguy, bis repetita

De manière un peu heureuse, les champions de France avaient réussi in extremis à prendre l'avantage. Mais le contenu, réellement, laissait à désirer et, surtout, il autorisait Agen à croire en un possible exploit. On pressentait que l'entame du deuxième acte constituerait un tournant dans la rencontre.

Comme cela avait été globalement le cas au cours des quarante premières minutes, les hommes de Guy Novès s'appuyaient sur une mêlée conquérante pour obtenir une pénalité, convertie par Beauxis. Soulignons qu'encore une fois, le coup de pied tenté par le demi d'ouverture n'avait rien d'évident, mais il trouvait pourtant le chemin des barres avec une facilité déconcertante.

Mais malgré les six points d'avance, la partie était loin d'être gagnée. Et le carton jaune reçu par Census "Sushiman" Johnston venait le rappeler. Heureusement, sur un temps fort agenais et une mêlée à cinq mètres en faveur du SUA, le pack stadiste produisait un bel effort et récupérait le cuir.
Mieux encore, Toulouse appuyait sur l'accélérateur et marquait un essai, par Matanavou, finalement refusé pour un en-avant de passe, pas si évident, entre McAlister et l'ailier. Mais moins de deux minutes plus tard, on assistait à la réplique exacte du premier essai : McAlister réalisait un superbe numéro, et délivrait une offrande à Donguy, qui aplatissait.

Les mouches, décidément, avaient changé d'âne... C'était au tour de Sheklashvilide prendre un carton jaune, alors que, de plus en plus, son équipe souffrait le martyr en mêlée. Des mêlées, qui, à partir de la 65ème, étaient simulées, en raison d'un manque de joueurs valides en première ligne. La fin de rencontre, du reste, n'offrait pas un grand intérêt : le rythme avait sensiblement baissé, et aucune des deux équipes n'avait grand chose à jouer.
On en restait donc sur ce score de 21-10, et si Toulouse, à n'en pas douter, n'avait pas livré sa prestation la plus accomplie de la saison, mais les quatre points étaient au rendez-vous. Il fallait s'en contenter.

 

Photos du match

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15