• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 06 septembre

CA BRIVE / STADE TOULOUSAIN

à 14h45

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Compte rendu

Match Stade Toulousain / Clermont Auvergne

Les Toulousains ont engrangé leur cinquième victoire de rang en championnat, en battant Clermont, samedi au Stadium, 22 à 9 (avec bonus offensif).
A Toulouse (Stadium) - Stade Toulousain bat Clermont 22 à 9 (mi-temps : 15-3)
Temps beau et chaud ; vent soutenu ; 26.000 spectateurs environ ; Arbitrage de M. Gaüzère (Côte Basque-Landes)
Pour le Stade Toulousain : 3 essais de David (4), Matanavou (39), Poitrenaud (51) ; 1 pénalité de McAlister (14) ; 2 transformations de McAlister (39, 51).
Pour Clermont : 3 pénalités de James (7, 44, 47).
Stade Toulousain : Poitrenaud – Matanavou, David (puis Fritz, 55), Jauzion, Donguy – (o) McAlister, (m) Bézy (puis Elissalde, 79)– S.Nicolas (puis Bouilhou, 62), Sowerby (puis Galan, 70), Nyanga – Maestri, Lamboley (puis Boukerou, 55) – Falefa (puis Montès, 49), Guinazu (puis Basualdo, 62), Hoeft (puis Boutemane, 70).
Clermont : Buttin – W.Fofana, R.King, G.Williams, Nakaitaci – (o) B.James, (m) Radosavljevic – Bardy, Vermeulen (cap), Vosloo – L.Jacquet, J.White – Kotze, Cabello, Chaume.

Juste avant une semaine de vacances bien méritée, les Toulousains ont bouclé de la meilleure des façons le premier volet de la saison. Ce n'était pourtant pas gagné d'avance. Mais, pour la cinquième fois consécutive en Top 14, le Stade a trouvé les ressources pour l'emporter. Après Lyon, le Racing, Biarritz et Agen, c'est Clermont qui a chuté face à une équipe peut-être pas irrésistible sur le strict plan du jeu, mais dont les qualités morales constituent incontestablement la grande force.

 

Matanavou avant la pause


On assistait à un début de match tout feu tout flammes, où les deux équipes jouaient le moindre ballon. Si Toulouse avait grand peine à contenir une contre-attaque adverse, née d'une touche à cinq mètres perdue, son entame était dans l'ensemble convaincante. Sur un joli mouvement, et après un point de fixation créé par une charge de McAlister, le ballon sortait pour David, qui renversait un adversaire pour marquer en force. On jouait depuis à peine quatre minutes.

La suite, hélas, n'allait pas être aussi convaincante. Les Rouge et Noir commettaient deux fautes coup sur coup, et si James manquait sa première tentative, il réduisait le score sur la deuxième (3-5). Rageant. L'ASM, par la suite, dominait plutôt en terme de possession. McAlister manquait d'un rien une interception en laissant échapper le ballon, sans quoi l'essai, semblable à celui inscit une semaine plus tôt à Agen, était au bout.

Une échappée de Nyanga, après un joli numéro de Sowerby, venait rappeler que Toulouse, si tout n'était pas parfait, était dans le match. McAlister, de 55 mètres, passait une improbable pénalité, qui redonnait aux siens une avance un peu plus confortable.
Globalement, c'était en tout cas un fort beau spectacle qui était proposé au nombreux public du Stadium. Une action de classe, avec un combinaison Poitrenaud-McAlister-Donguy, en était l'illustration, même si elle était stoppée aux 22 mètres.

Clermont, répétons-le, était très loin de fermer le jeu et proposait un rugby séduisant. A maintes reprises, le premier rideau défensif toulousain était transpercé, mais à chaque fois, un retour venait sauver la baraque. Notons à ce titre la très belle prestation de Poitrenaud, venu à maintes reprises endosser l'habit du pompier de service.

Et Toulouse marquait au meilleur moment, à une minute de la pause. McAlister récupérait un ballon, s'échappait pour fixer un défenseur, avant d'adresser une merveilleuse passe au pied à destination de Matanavou, qui aplatissait en coin. Le score était ainsi de 15-3 à la pause. Cela était peut-être quelque peu flatteur au vu de la très belle copie rendue par les Jaunards, mais Toulouse avait su faire preuve de réalisme.

 

Poitrenaud à point nommé


On voyait toujours autant de jeu à la reprise, et c'est précisément sur une relance à la main audacieuse tentée depuis ses 22 que le Stade était sanctionné, pour avoir gardé un ballon au sol. De 43 mètres, face aux barres, James doublait la mise pour son équipe (6-15, 44ème). Dans la foulée ou presque, Vosloo s'échappait depuis son camp et perçait sur une bonne cinquantaine de mètres, avant de transmettre à Cabello. Ce dernier était finalement projeté en touche, mais l'alerte avait été chaude.

En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, et suite à un maul bien organisé, les Auvergnats obtenaient une nouvelle pénalité. James ne tremblait pas, et voilà qui venait rappeler que la partie était encore très loin d'être gagnée.
Si Toulouse tentait bien de réagir par la suite, l'indiscipline continuait à rendre trop de ballons à l'adversaire. Mais sur une action, le Stade prouvait qu'il avait de la ressource. Tout débutait par une échappée monstrueuse de Nyanga, et après une succession de passes, David  prenait le trou et fixait le dernier défenseur pour donner impeccablement à Poitrenaud, qui filait entre les barres. A ce moment-là, les Rouge et Noir étaient en possession du bonus offensif !

Quelque peu sonné par ce troisième essai, les joueurs de Vern Cotter peinaient à réagir. Les débats, durant une dizaine de minutes, se cantonnaient au milieu de terrain, et si de fait, aucune occasion n'était à signaler, les Toulousains défendaient bec et ongles chaque mètre de terrain.
Globalement, l'intensité de la rencontre avait baissé d'un cran, ce qui n'empêchait pas le public de lancer une belle et interminable ola, ni de scander le nom d'Elissalde, parti à l'échauffement.

Le dernier quart d'heure était finalement en faveur des locaux. Si McAlister manquait totalement une pénalité, cela était sans conséquence, et surtout pas grand-chose à côté de la prestation globale du demi d'ouverture. C'est d'ailleurs lui qui, après une croisée avec Jauzion, était tout proche d'être à l'origine du quatrième essai des siens. Le score n'allait plus évoluer, et Toulouse tenait son succès. Il avait eu le bon goût d'y assortir le bonus offensif. On ne lui en demandait pas tant.

 

Photos du match

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15