• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Vendredi 22 août

STADE TOULOUSAIN / CASTRES

Ernest Wallon à 20h30

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Compte rendu

Match Stade Toulousain / Connacht Rugby

Vainqueurs du Connacht lors de la cinquième journée de H Cup (24-3, avec bonus offensif), les Toulousains gardent leur destin en mains dans l'optique de la qualification.

 

A Toulouse (Enest Wallon) - Stade Toulousain bat Connacht Rugby 24 à 3 (mi-temps : 10-3)
Temps froid ; belle pelouse ; 18.500 spectateurs environ ; Arbitrage de M. Barnes (Ang).
Pour le Stade Toulousain : 4 essais de Matanavou (21, 68), Médard (35), Picamoles (46) ; 2 transformations de Beauxis (46, 68).
Pour le Connacht : 1 pénalité de O'Connor (15).
Stade Toulousain : Médard ; Clerc, David (puis Poitrenaud, 60), Fritz (puis Beauxis, 41), Matanavou ; (o) McAlister, (m) Burgess (puis Doussain, 68) ; Dusautoir, Picamoles, Bouilhou (puis Sowerby, 67) ; Albacete, Maestri (puis Lamboley, 60) ; Johnston, Servat (puis Tolofua, 66), Steenkamp.
Connacht : Duffy ; Vainikolo, Tonetti, McSharry, O'Halloran ; (o) O'Connor, (m) O'Donohoe ; Ofisa, Naoupu, Muldoon ; McCarthy, Swift ; Rogers, Flavin, B. Wilkinson.

Vainqueurs du Connacht lors de la cinquième journée de H Cup, les Toulousains, quel que soit le résultat du duel anglo-anglais entre les Harlequins et Gloucester, gardent leur destin en mains avant le dernier week-end de la compétition. Certes, l'affaire ne s'annonce pas simple pour autant, car une victoire à Gloucester sera à priori indispensable pour termine en tête du groupe. Mais les Rouge et Noir, dans la ligné de ce qu'ils avaient montré les semaines précédentes, ont prouvé ce samedi qu'ils avaient les capacités pour forcer le pasage.

 

Pas de quoi s'emballer


Un peu contre toute attente, c'est le Connacht qui monopolisait le ballon dans les premières secondes. Suite à une chandelle dans les 22 toulousains, Matanavou devait même intervenir, tel un équilibriste, pour obtenir un arrêt de volée. Finalement, les Irlandais étaient à deux doigts d'ouvrir le score à la 4ème, suite à une faute de Bouilhou, sur pénalité. Mais c'était le poteau qui renvoyait le coup de pied de O'Connor.

On atteignait le quart d'heure de jeu, et il fallait bien admettre que les Rouge et Noir étaient en difficulté et multipliaient les mauvais choix. De 40 mètres face aux barres, suite à une obstruction de Dusautoir, O'Connor trouvait cette fois la cible. Le Connacht ouvrait le score (3-0).
Heureusement, la première occasion allait être la bonne. Grâce à un maul conquérant, le ballon sortait et parvenait à Médard, qui adressait une merveilleuse passe au pied à destination de Matanavou, qui aplatissait. Il fallait sur ce coup-là féliciter l'arrière, qui avait trouvé la bonne solution, car la supériorité numérique irlandaise était manifeste sur cette action.

Mais cet essai ne signifiait pas la fin des problèmes toulousains. Toujours aussi approximatifs, les Rouge et Noir ne se procuraient pas de réelles occasions, et c'était un authentique miracle si le Connacht ne marquait pas à son tour, car il galvaudait une impensable opportunité à trois contre un.
Toulouse s'en sortait bien, et si on exceptait la mêlée, un secteur dans lequel les Irlandais étaient au supplice et concédaient pénalité sur pénalité, on ne voyait pas grand chose de positif à retenir jusque là.

A la 35ème, le Stade inscrivait son deuxième essai, suite une relance partie des 22 et joliment initiée par Picamoles. Après plusieurs temps de jeu, McAlister adressait un coup de pied de déplacement à destination de Médard, qui n'avait plus qu'à aplatir. Les affaires prenaient une meilleure tournure, même s'il fallait bien avouer que l'ensemble n'incitait pas à s'enthousiasmer.

Médard-Matanavou, ticket gagnant


Après quarante premières minutes décevantes, les Stadistes attaquaient la reprise pied au plancher et campaient dans les 22 adverses. Johnston, auteur d'une chevauchée fantastique, était à deux doigts d'aller derrière la ligne, dès la 43ème minute. Suivait une succession de mêlées à cinq mètres, que le Connacht tentait de contenir tant bien que mal. Mais à force de subir, les visiteurs concédaient un coup franc, rapidement joué par Picamoles, qui filait derrière la ligne.

Cette bonne impression était confirmée par la suite. Certes, le jeu proposé par les Français n'étaient peut-être pas flamboyant, mais ils dominaient nettement, que ce soit en terme de possession ou d'occupation. Hélas, les minutes défilaient, mais le quatrième essai, tant attendu, tardait à venir. La délivrance intervenait à la 68ème minute, avec Médard qui jouait rapidement une pénalité pour servir, via une sautée, Matanavou, qui marquait.

L'essentiel était acquis, et Toulouse obtenait ce qu'il cherchait. Mais il va sans dire qu'il faudra hisser le niveau de jeu, dans une semaine à Gloucester, pour terminer à la première place du groupe.

 

Photos du match

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15