• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 30 août

LA ROCHELLE / STADE TOULOUSAIN

à 14h45

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Compte rendu

Match USAP / Stade Toulousain

A une semaine de leur quart de finale européen, les Toulousains se sont imposés sur le terrain de Perpignan, à Aimé Giral.

A Perpignan (Aimé Giral )  - Stade Toulousain bat Perpignan 25 à 24 (mi-temps : 14-13)
Temps agréable ; belle pelouse ; Arbitrage de M. Gaüzère (Côte Basque-Landes)
Pour Perpignan : 2 essais de Guirado (38), Planté (45); 4 pénalités de Porical (5,20,49,72); 1 transformation de Porical (38).
Pour le Stade Toulousain : 2 essais de Bouilhou (30), Nyanga (68); 4 pénalités de Michalak (14,25), Skrela (58,61); 1 drop de Skrela (7).
Perpignan : Porical ; Planté, Sid, Coetzee, Candelon ; (o) Laharrague, (m) Mélé ; Chouly, Tuilagi, Guiry ; Tchale-Watchou, Alvarez Kairelis ; Mas (cap), Guirado, Pulu.
Stade Toulousain : Heymans ; Delasau, Poitrenaud, Fritz, Caucaunibuca ; (o) Skrela, (m) Michalak (puis Bézy, 55) ; Bouilhou (cap) (puis Nyanga, 62), Picamoles, Nicolas (pusi Lamboley, 72); Albacete, Millo (puis Maestri, 63) ; Johnston (puis Montès, 67), Lacombe, Poux.
Carton jaune pour Delasau (32)

A une semaine de son quart de finale européen, le Stade Toulousain a remporté une victoire intéressante sur le terrain de Perpignan lors de la 23ème journée du Top 14. Sur un terrain qui ne lui réussissait guère, les Rouge et Noir ont été vaillants en défense face l'équipe en forme du moment, qui restait sur une impressionnante série de cinq succès consécutifs. Il convient toutefois de souligner que la prestation toulousaine, dans tous les compartiments du jeu, a été d'un autre acabit que celle délivrée une semaine plus tôt contre le Racing.
 

Duels de buteur et sursauts d'orgueil

En ce début de match, Toulouse impose sa pression en occupant le camp catalan. Malgré cet engagement, Perpignan arrive à se sortir de ses 22 mètres jusqu'à mettre Toulouse en danger. Les Rouge et Noir frôlent même le revirement de situation lorsque Guirado se fit arracher le ballon par Frédéric Michalak juste avant d'aplatir. Une faute toulousaine récompense tout de même les efforts catalans et Porical ouvre le score. David Skrela recolle au score en claquant un drop après une belle avancée toulousaine.
Dans la continuité, Toulouse tente, pilonne, déchire le premier rideau, fait progresser les mauls et Michalak prend l'avantage sur une énième pénalité. Malgré l'alternative dans les initiatives de jeu, les Toulousains se retrouvent vite sous la pression et cumule les erreurs d'inattention.
Jérôme Porical a l'opportunité de remettre les équipes à égalité mais son ballon tombe sur le poteau "imaginaire". Il aura l'occasion de se rattraper une minute plus tard sur une nouvelle pénalité où Census Johnston ne se sort pas du regroupement.
Le duel de buteurs continue avec une pénalité de Michalak.

Et surgit Jean Bouilhou ! Bien inspiré sur une passe sautée, le deuxième ligne toulousain intercepta le ballon pour une course de 40 mètres et trois catalans à sa poursuite! La transformation de Michalak tombe sur le poteau mais saluons "l'exploit" de Bouilhou.
L'USAP ne se laisse pas déstabiliser et remet la pression. Delasau se met à la faute et ses coéquipiers se retrouvent à 14 pendant dix minutes.

Face à cette réduction d'effectif, les Catalans tentent énormément en envoyant la balle au large. Heureusement, en multipliant les erreurs, Toulouse arrive à s'en sortir jusqu'à l'antépénultième minute. Les Toulousains se retrouvent en délicate position sur leur ligne et Guirado profite de sa puissance pour emporter Michalak et inscrire le premier essai catalan. Porical transforme et réduit l'écart à un point.

Un point à conserver


Réduits à quatorze encore pour deux minutes, les Toulousains continuent à subir sur les impacts avec des charges détonnantes de Guirado et Tuilagui et craquent une nouvelle fois.
Melé fixe Caucaunibuca et décale Planté qui marque en coin. Porical manque la transformation et les catalans reprennent l'avantage au score 18 à 14 et prennent jusqu'à sept points  d'avance sur une énorme pénalité de l'arrière catalan à 55 mètres des perches.

Les coups durs continuent malheureusement ... Frédéric Michalak doit quitter le terrain suite à une blessure à la cheville gauche.
Les Rouge et Noirs grignotent petit à petit leur retard grâce à deux pénalités de David Skrela et reprennent l'avantage sur une action purement stadiste.
A la 68ème minute, les catalans se dégagent de leur camp. Le ballon est récupéré par Cédric Heymans qui tape et se fait contrer. Delasau récupère la balle, passe à Nyanga qui sert de pivot à Caucaunibuca. Ce dernier redonne la balle acrobatiquement à Nyanga qui file le long de touche et efface le dernier défenseur sur un cadrage débordement. Skrela ne transforme pas et le Stade mène 25 à 21 à dix minutes de la fin.

Grâce à leur présence dans le combat, les Toulousains arrivent à poser de gros soucis à l'organisation catalane. Mais sur une énième pénalité, Porical ramène son équipe à un point et Toulouse s'aprête à vivre une fin de match halletante.
A l'image des Toulousains en début de match, les catalans mettent tout leur coeur à l'ouvrage pour renverser la tendance. Prise d'intervalles, pillonnage, passes au cordeau se retrouvent face à la défense de fer toulousaine. A la dernière minute du match, les catalans ont l'occasion de passer devant et Porical manque le coche.

Les Toulousains peuvent lever les bras au ciel et se rachètent de leur dernière prestation. Cette victoire permet de mettre l'équipe dans une dynamique intéressante à une semaine du quart de finale et de se placer confortablement en tête du TOP14 pour la 12ème fois consécutive.

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15