• ERCC
  • Peugeot
  • Orange
  • LNR
Samedi 25 octobre

BATH RUGBY / STADE TOULOUSAIN

à 16h15

Dax-Stade Toulousain, un an avant

Mercredi 7 janvier 2009
Dax-Stade Toulousain, un an avant

Les temps forts




La feuille de match

A Dax (Maurice Boyau) - Stade Toulousain bat Dax 15 à 10 (mi-temps : 15-3)

Temps agréable ; belle pelouse ; 8.972 spectateurs ; arbitrage de M. Berdos (Ile de France)
Pour le Stade Toulousain : 4 pénalités (16, 22, 27, 38) et 1 drop (40) d'Elissalde
Pour Dax : 1 essai de Hiriart (80) ; 1 pénalité (9) et 1 transformation de Diaz
Stade Toulousain : Poitrenaud ; Médard (puis Mermoz, 35), Kunavore, Fritz (puis Di Rollo, 79), Heymans ; (o) Elissalde (puis Sola, 69), (m) Kelleher ; Maka (puis Nyanga, 57), Sowerby, Bouilhou ; Millo-Chluski, Lamboley (puis Ledevedec, 65) ; Montès (puis Poux, 51), Servat (puis Lacombe, 60), Human (puis Montès, 70).
Carton jaune : Bouilhou (55)
Dax : Diaz ; Hiriart, Roque, Bell, Tutard ; (o) Courtade, (m) Pezet ; Tournier, Caillet, Deniau ; Berek (cap), August ; Boyoud, Pedrosa, Brugnaut.

Le résumé

Premier match de la saison 2007-2008 pour le Stade Toulousain, et première victoire. Le calendrier avait été sur le papier plutôt clément pour les hommes de Novès, qui devaient en ouverture du Top 14 se déplacer chez le promu dacquois, fraîchement débarqué dans l'élite du rugby hexagonal. Pourtant, le manager général a dû composer une équipe en fonction des aptitudes des uns et des autres, car bon nombre de Mondialistes ont à peine rejoint le club :  Clerc, Jauzion, Perugini, Pelous , Albacete , Hasan et Dusautoir sont ainsi laissés au repos.

Si le manque d'automatisme se fait évidemment sentir, les Toulousains livrent pourtant une prestation sérieuse. Emmené par ses nouvelles recrues (Kelleher, Sowerby et Montès), le Stade domine nettement le premier acte et s'installe dans le camp opposé. Le jeu manque de vitesse pour surprendre une défense landaise bien en place, mais à force de courir après le ballon, le promu se met à la faute. Elissalde sanctionne l'indiscipline de ses adversaires à quatre reprises et sur une passe de Kelleher, ajuste un drop sur la sirène annonçant la fin du premier acte.

 

La charnière, ce jour-là, est composée de ces deux joueurs, Courrent et Du Toit étant indisponibles. On pense ce duo provisoire, mais c'est pourtant lui qui conduira le jeu toulousain la majeure partie de la saison et pour la finale au stade de France, quelques mois plus tard.
La seconde période sera un peu plus délicate pour les visiteurs, qui n'inscriront pas le moindre point. Leur domination du point de vue de l'occupation du terrain, toutefois, les met à l'abri de toute mauvaise surprise.

Même le carton jaune infligé à Bouilhou pour antijeu ne fissure pas l'armure toulousaine, qui ne craquera finalement qu'en toute fin de partie, sur un essai d'Hiriart après une interception manquée de Mermoz. Dax en profite pour empocher le bonus défensif alors que Toulouse, de son côté, peut préparer sereinement la prochaine échéance : la venue du Stade français au Stadium.

 

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15