• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 16 août

STADE TOULOUSAIN / US OYONNAX

Ernest Wallon à 18h30

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Entretien avec Valentin Courrent

Mercredi 20 février 2008
Entretien avec Valentin Courrent

 
Ceci est un extrait de l'interview de Valentin Courrent.
L'intégralité de l'entretien est disponible sur Stade Toulousain TV, dans la rubrique Top 14 : "Stade Toulousain-Brive (11ème journée)".

 

Stade Toulousain TV

Valentin, le Stade compte aujourd'hui dix-neuf points d'avance sur le cinquième. C'est un début de championnat idéal ?
Oui, surtout que certains matchs que nous avons gagnés à l'extérieur n'étaient pas faciles à négocier. Je pense à Biarritz, à Montauban où il n'est jamais facile de s'imposer...  C'est un grand pas vers les demi-finales qui est déjà effectué.

Cela dit, les premiers soucis arrivent avec l'accumulation de blessures ?

Les blessures font partie du jeu. On est malchanceux car deux grosses blessures arrivent quasiment en même temps, avec Florian et Clément. Ils vont être absents deux ou trois mois chacun, soit une bonne partie de la saison. Malheureusement, on ne peut rien y faire. Chaque club a son lot de blessés, et chaque sportif sait que la blessure peut survenir à tout moment, sur un mauvais appui ou un mauvais plaquage....

Comment appréhendes-tu la venue de Brive, samedi ?

Cela s'annonce difficile. Brive vient souvent à Toulouse en période internationale, et la saison passée, ils étaient venus gagner ici alors que beaucoup de nos joueurs étaient absents. Cette équipe a eu un mauvais début de championnat, mais depuis, elle arrive à gagner ses rencontres à domicile et à grappiller des points de bonus défensifs à l'extérieur. A nous de garder le même état d'esprit que celui affiché lors des derniers matchs à domicile.

Par rapport à la saison passée, où tu alternais entre neuf et dix, tu es cette année fixé à l'ouverture. Est-ce plus facile d'avoir un poste attitré ?
Je ne sais pas...  Il est certain que  je préfère évoluer en dix, qui est le poste auquel je suis placé cette année, contrairement à la précédente où j'avais plus joué à la mêlée. Je manquais un peu de repères en début de saison, mais  ça va en s'améliorant. Et je fais ce qu'il faut à l'entraînement pour améliorer les facettes du jeu de 10.

Comme c'est le cas à la mêlée, vous êtes deux pour un seul poste avec Gaffie. Comment vis-tu cette concurrence ?
De toute façon, il faut de la concurrence. Plus on tend vers le haut niveau, plus elle est présente. Toulouse joue sur deux tableaux, le championnat et la Coupe d'Europe, et il est normal que deux joueurs de haut niveau se disputent le même poste. A la mêlée, ça se passe très bien entre Byron et Jean-Baptiste, il n'y a pas de raison qu'il en soit autrement entre Courrent et du Toit à l'ouverture.


La suite sur Stade Toulousain TV.
 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15