• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Vendredi 26 septembre

BAYONNE / STADE TOULOUSAIN

à 20h45

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Compte rendu

Match Stade Toulousain / Grenoble

A Toulouse (Ernest Wallon) - Stade Toulousain bat Grenoble 38 à 8 (mi-temps : 7-3 )
Temps agréable ; belle pelouse ; 18.600 spectateurs environ ; arbitrage de M. Berdos (Armagnac-Bigorre).
Pour le Stade Toulousain : 6 essais de Gear (12, 60, 80), Vermaak (48, 69), Picamoles (57) ; 3 transformations de Doussain (12, 57, 80).
Pour Grenoble : 1 essai de Lescadieu (76) ; 1 pénalités de Stewart (36).
Stade Toulousain : Médard (puis Fickou, 19) ; Clerc (puis Vermaak, 25), Fritz, Poitrenaud, Gear ; (o) McAlister, (m) Doussain ; Dusautoir (cap, puis Qera, 58), Picamoles, Nyanga ; Tekori, Millo (puis Maestri, 41) ; Johnston (puis Montès, 12), Bregvadze (puis Tolofua, 55), Ferreira (puis Baille, 55).
Carton jaune : Maestri (66)
Grenoble : Gengenbacher ; Nicolas, Jaouher, Hunt, Kilioni ; (o) Stewart, (m) Hart ; Kimlin, Alexandre, Chaplain ; Farley, Hand ; Edwards, Bouchet, Buckle.
Carton jaune : Alexandre (44)

Si la possession, dans les premières minutes, était en faveur de Grenoble, la défense toulousaine montrait d'emblée qu'elle entendait répondre présente : elle ne lâchait pas le moindre mètre et finissait par récupérer un ballon au sol. La première mêlée du match était dans la foulée à l'avantage des Rouge et Noir, qui bénéficiaient d'une pénalité et investissaient ainsi le camp isérois.

La première escarmouche, du reste, était stadiste, avec un ballon décalé à l'aile par McAlister puis Poitrenaud. Clerc en héritait, mais son coup de pied à suivre terminait directement en touche, pour une poignée de centimètres. Dommage, car Médard, à l'affût, était prêt à récupérer l'offrande.
Ce n'était heureusement que partie remise, et Gear, après un exploit personnel consécutif à un gros temps fort de son équipe, marquait le premier essai de la partie.

Toulouse était sur de bons rails, mais perdait sur le coup Johnston, remplacé par Montès, alors que Médard, dans le coup sur l'action de l'essai, boitait bas. Il cédait d'ailleurs sa place quelques minutes plus tard à Fickou. La série noire, hélas, se poursuivait, car c'était au tour de Clerc de sortir, au profit de Vermaak.

Sur le plan du jeu, le Stade faisait son possible pour accélérer. Mais, peut-être perturbé par tous ces changements inopinés, il laissait échapper bon nombre de ballons, et malgré plusieurs situations intéressantes, le score n'évoluait pas. Cette disette offensive allait être mise à profit par le FCG, car à la 36ème, Blair Stewart débloquait le compteur des siens sur pénalité.

Le score en restait là, et à la pause, le score était de 7-3. Tout était ouvert, mais Toulouse était loin d'être à l'abri.

A la reprise, les Stadistes investissaient le camp isérois, et se procuraient de multiples opportunités, sans trouver la faille. Le FCG, acculé, se mettait à la faute, et Alexandre écopait d'un carton jaune. Cette supériorité numérique n'était cependant pas exploitée, à l'image d'une mêlée à cinq mètres perdue en raison d'une mauvaise introduction.

Mais malgré une physionomie pas franchement favorable, les Rouge et Noir marquaient un essai de 60 mètres, avec Nyanga, McAlister et Vermaak à la conclusion. Les hommes de Novès étaient à un essai du bonus.

Et à la 57ème, au plus fort de la domination toulousaine, Picamoles récupérait une passe au pied de McAlister et marquait en coin. Toulouse menait 19-3, et tenait sa victoire à cinq points. Cela était d'autant plus confirmé par un essai d'extra-terrestre de Gear, qui traversait en solo la moitié de terrain pour un doublé...

A la 69ème, Gear réalisait un nouveau festival avant d'être repris à un mètre. Mais Vermaak se saisissait du ballon et marquait au près. Cette fois, le succès à cinq points était acquis, malgré l'essai tardif de Lescadieu, et le dernier côté toulousain, signé l'inarrêtable Hosea Gear.

 

Photos du match

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15