• ERCC
  • Peugeot
  • Orange
  • LNR
Samedi 01 novembre

LOU / STADE TOULOUSAIN

à 14h45

Compte rendu

Match Stade Toulousain / Zebre

A Toulouse (Ernest Wallon) - Stade Toulousain bat Zebre 38 à 5  (mi-temps : 24-0)
Temps frais ; belle pelouse ; 12.000 spectateurs environ ; arbitrage de M. Pearce (Ang).
Pour le Stade Toulousain : 6 essais de Huget (11, 20), Lamboley (17), Médard (33, 43), Nyanga (57)  ; 4 transformations de Bézy (12, 34, 45) et Barraque (57)
Pour Zebre : 1 essai de Berryman (45)
Stade Toulousain : Poitrenaud ; Huget (puis Gear, 46), Fritz, David (puis Doussain, 75), Médard ; Barraque (o), Bézy (m) ; Nyanga (cap), Galan (puis Picamoles, 41), Lamboley ; Tekori (puis Dusautoir, 41), Millo-Chluski ; Montès (puis Johnston, 63), Tolofua (puis Ralepelle, 31), Steenkamp (puis Ferreira, 58).
Zebre : Trevisan ; Toniolatti, Ratuvou, Garcia, Berryman ; (o) Iannone, (m) Leonard ; Van Schalkwyk, Vunisa, Bergamasco ; Bortolami, Van Vuren ; Fazzari, Giazzon, Perugini.

Il n'y a pas eu de suspense vendredi soir à Ernest Wallon. En dehors d'une entame réussie où ils ont réussi à monopoliser le ballon, les Zèbres n'ont pas existé face au Stade. Les Toulousains ont mis en avant leur puissance, leur vitesse et leur réalisme pour rapidement prendre le large : à la pause, la victoire et le bonus offensif ne faisaient plus guère de doutes, ce qui a permis à Guy Novès de préparer, dès la fin du premier acte, la prochaine journée avec en point de mire un déplacement plus que périlleux chez les Saracens.

Yoann Huget, déjà auteur d'un triplé la semaine passée face au Stade français, a confirmé qu'il était bien l'un des hommes en forme du moment, en signant un doublé en moins de dix minutes : d'abord en marquant de près et en passant par un trou de souris, ensuite en signant une course dont il a le secret.

Greg Lamboley, tout en puissance, et Médard, idéalement servi par un Yann David très en jambes, étaient les autres Stadistes en vue du premier acte. Le même Médard, peu après le retour des bestiaires, tapait à suivre pour lui-même et aplatissait dans l'en-but. Un essai finalement validé après un interminable arbitrage vidéo, et un doublé accordé au Toulousain.

Si les Zèbres réduisaient l'écart et sauvaient l'honneur avec un essai acrobatique de Berryman, la messe était dite depuis longtemps. La réalisation presque tranquille de Nyanga, idéalement servi par Fritz, le confirmait peu avant l'heure de jeu...
La suite, on l'a compris, était anecdotique, et les Toulousains ont maintenant une semaine pour préparer leur rencontre à Wembley...

 

Photos du match

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15