• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Vendredi 26 septembre

BAYONNE / STADE TOULOUSAIN

à 20h45

Gaël Fickou : « On donnera tout »

Jeudi 28 mars 2013
Gaël Fickou :  « On donnera tout  »

Comment vois-tu cette équipe du Racing qui reste sur neuf victoires d’affilée ?

C’est une belle équipe, qui fait de bons résultats, qui arrive à enchaîner et qui produit un très beau jeu en ce moment. Ils ont de très bons joueurs, cela fait longtemps qu’on le sait, mais c’est vrai que lors de ces derniers matchs, ils ont été vraiment performants. Leur pack avance, il est solide. Ils vont vite et ont également une très belle défense.

De notre côté, on y va sans pression, c’est plutôt eux qui l’auront. Ce sera un match compliqué, on le sait mais on s’entraîne pour rivaliser et on donnera tout.

Au point de vue comptable, le Stade devra faire un exploit à l’extérieur lors d’au moins un des trois déplacements qui l’attendent. Ne serait-ce pas mieux de le faire tout de suite pour évacuer la pression ?

Ce serait bien ! (rires) On se prépare durement pour affronter ces trois grosses écuries. On essaiera de gagner tous les matchs qui se présentent, tout en sachant que ce sera dur à Clermont, à Montpellier et aussi au Racing.

Gagner au Racing pourrait aussi être l’occasion de faire taire les critiques sur les performances toulousaine. L’équipe se sent-elle sous-cotée ?

Je ne sais pas si on peut dire cela. En tout cas, de l’intérieur, on ne se prend pas la tête. On s’entraîne sérieusement, on est contents de se voir et on essaye de progresser au mieux pour préparer les phases finales.

Après, on ne lit pas trop les journaux. Tant mieux si les observateurs pensent cela car ça nous met moins de pression. On essaye de faire abstraction de tout cela et on reste sérieux sur nos objectifs. On verra ce qui se passe à la fin.

Le sprint vers les phases finales a été lancé face au Stade français. Sens-tu que les choses sérieuses arrivent ?

Oui. Déjà, on retrouve tous les internationaux, cela fait du bien au groupe. On est beaucoup plus à l’entraînement, et cela nous permet de mieux travailler. Il ya aussi les beaux jours qui arrivent. Même si on ne se trouve pas d’excuses car on sait que tout le monde était logé à la même enseigne, on a passé un hiver compliqué, il faisait froid et c’était une période délicate physiquement.

Aujourd’hui, on commence à se régénérer et à trouver un peu plus de gaz. La lutte est acharnée, les places du haut de tableau sont chères donc il ne faut pas se louper. Après je ne pense pas qu’on ait la pression. On joue un beau sport, il faut d’abord essayer de s’éclater.

Tu as fait tes premiers pas dans le XV de France face à l’Ecosse. En arrivant au début de la saison, pensais-tu que tout s’enchaînerait aussi vite ?

Je ne m’attendais pas à cela. Quand je suis arrivé, je pensais plus jouer en Espoirs qu’en pro, mais tant mieux, je ne m’en plains pas ! Jouer titulaire et jouer beaucoup de rencontres, c’est une forme de confiance et cela me fait plaisir, je suis très satisfait. J’essaye de rester sérieux pour être dans ce groupe et pour enchaîner ce genre de rencontres.
 

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15