• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 16 août

STADE TOULOUSAIN / US OYONNAX

Ernest Wallon à 18h30

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Guy Novès : « A la hauteur »

Lundi 12 novembre 2012
Guy Novès : « A la hauteur »

Après cette victoire contre le MHR, vous devez être satisfait de vos joueurs…

Bien sûr, ces joueurs là ont montré qu’on pouvait compter sur eux et qu’ils pouvaient se mettre à la hauteur des stars absentes. Ils ne voulaient passer pour les « pipes de service » durant ce match.


Un mot sur Yohan Montès qui est un joueur peu médiatisé mais qui a fait un joli match vendredi soir…

Il a fait le match que nous attendions de lui. La différence c’est que d’habitude, il ne joue qu'une mi-temps alors que vendredi il a été obligé de faire tout le match. C’est la même chose pour Jean-Baptiste Poux, nous sommes obligés de tirer sur la corde de ces joueurs, puisqu’en ce moment, nous n’avons pas l’effectif pour compenser et leur permettre de récupérer.

Mais je ne veux pas mettre en valeur un acteur plus qu’un autre. Vendredi, ce sont 23 joueurs qui se sont resserrés et ont voulu montrer que, même lorsqu’il manque les cadors, c’est toujours compliqué de venir gagner à Toulouse.


Pour Maxime Médard, ce match a été très particulier : après plus de huit mois d'absence, il revient et marque…

Maxime ne devait pas jouer car je voulais qu’il reprenne d’abord avec les Espoirs, qu’il joue un ou deux matchs avec eux. Mais les circonstances ont fait que nous l’avons aligné vendredi. Nous avons croisé les doigts tout le long du match pour qu’il ne se fasse pas mal. Il a passé cette étape et j’espère qu’il sera encore meilleur la prochaine fois.


On peut donc parler d’un soulagement à la fois pour Maxime mais aussi pour le résultat…

Je suis soulagé pour l’équipe. C’est compliqué de s’investir, de travailler pendant de long mois puis de perdre tout ce crédit à cause d’un seul match et de se dire qu’il faut attendre que les autres rentrent pour reprendre des points.

Je savais que nous avions un groupe de quarante joueurs mais je ne savais pas qu’ils étaient capables de hausser leur niveau de jeu comme ils l’ont fait, surtout en seconde mi-temps. Vers la fin nous nous sommes même pris à espérer le bonus offensif…


Le match a, en effet, basculé durant cette seconde période…

En première mi-temps, avec le vent contre, nous avons su faire le dos rond. Nous n’avons pas perdu espoirs, sommes restés solidaires et avons repris les choses en main en deuxième période.

Mais ce qui me fait le plus plaisir, c’est que les joueurs ont fait un match plein pendant 80 minutes, il n’y a pas eu de relâchement, ils se sont accrochés. Et face à une grande équipe comme celle de Montpellier c’était ce qu’il fallait.
 

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15