• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 03 mai

STADE TOULOUSAIN / GRENOBLE

Ernest Wallon à 14h40

Guy Novès : « C’était le match incontournable »

Mardi 26 mars 2013
Guy Novès : « C’était le match incontournable »

Cette victoire à six essais vous fait-elle oublier les premières quarante minutes relativement poussives ?

Dans une défaite comme dans une victoire, il ne faut rien oublier. Cette première mi-temps est importante pour avancer, travailler et envisager la suite.
C’était le match incontournable, celui qu’il fallait bien négocier pour pouvoir travailler avec de la confiance, de la bonne humeur.

Il y a eu le chaud et le froid, cette première mi-temps où on a l’impression qu’ils étaient amorphes et cette seconde période où ils ont certainement voulu démontrer qu’il y avait encore de la qualité mentale, physique et technique. C’est réconfortant.

Quel a été votre discours à la mi-temps ?

Je leur ai dit la vérité. Que c’était ridicule. Que c’était incroyable de travailler toute la semaine pour onze minutes de temps de jeu effectif, que cela ne voulait rien dire. Je leur ai demandé s’ils avaient pris conscience de l’importance des matchs, s’ils avaient réalisé qu’ils jouaient une partie de leur saison. Que les gens étaient venus un dimanche soir alors qu’ils travaillent le lendemain et qu’on leur servait une soupe indigeste, c’était n’importe quoi. C’est ce que je ressentais sur le bord du terrain.

Dimanche, on a vu qu’on pouvait être nuls mais qu’on pouvait aussi être une équipe de bon niveau. On a montré en un seul match ce qui s’est passé durant toute la saison. Maintenant, on sait que ce qu’on a produit en deuxième période se rapproche plus de ce qu’on doit attendre de nous sur la fin de saison.

Samedi, un gros défi vous attend au Racing…

Ce groupe a une énorme confiance. Au fur et à mesure des matchs, les joueurs ont montré de la qualité. La prestation à Toulon a été admirable de leur part, ils ont été impressionnants. Aligner autant de victoires c’est très bien, mais les aligner sur des terrains habituellement imprenables, c’est effectivement impressionnant.

Le club a l’obligation de faire tourner l’effectif après la période internationale en accordant une semaine de vacances aux internationaux d’ici la fin du mois d’avril. C’est un nouveau casse-tête pour vous…

Par rapport à ce que l’on a vécu non. On est dans la logique puisque l’équipe de France est prioritaire. L’idée c’est de le faire le plus intelligemment possible pour que les équipes alignées soient les plus cohérentes possibles.
 

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15