• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 19 avril

US OYONNAX / STADE TOULOUSAIN

à 14h55

Jean-Baptiste Elissalde : « Pas moins important que Toulon ».

Jeudi 4 octobre 2012
Jean-Baptiste Elissalde :  « Pas moins important que Toulon ».

Que t’inspire Bordeaux ?

L’an dernier, nous y sommes allés dans des conditions similaires : une équipe solide juste avant la coupe d’Europe et nous y avons pris une leçon de rugby. Cette année les Bordelais n’ont pas le même parcours parce qu’ils sont plus attendus mais nous les craignons parce qu’ils sont dynamiques, performants en conquête et surtout parce qu’ils ont perdu le week-end dernier et qu’ils peuvent l’avoir mauvaise.


La coupe d’Europe est-elle déjà dans les têtes ?

Non. Ce déplacement n’est pas plus ou moins important que la rencontre face Toulon. Bien-sûr, depuis le début de la saison nous avons cet objectif en ligne de mire mais aucun mot n’a été prononcé sur Leicester cette semaine.


L’arbitre sera italien, cela changera-t-il quelque chose ?

C’est à nous de faire attention, de jouer dans les règles. Si nous n’empiétons pas sur la ligne de hors jeu et que nous ne faisons pas n’importe quoi en mêlée cela se passera bien. Je ne pense pas qu’il y ait une grosse différence entre les arbitrages italien et français. Je vais seulement demander si les mêmes consignes ont été données aux arbitres étrangers et aux français.

S’ils sont plus vigilants sur certains points nous essaierons de nous adapter, je pense notamment à la coupe d’Europe où, en mêlée, l’arbitre sanctionne systématiquement l’équipe qui se relève, même si elle avance, alors que ce n’est pas le cas en Top 14. L’arbitrage est un paramètre à prendre en compte mais je ne crois pas que ce sera le fait marquant du match.

 

Un mot sur Gaël Fickou qui fait de très jolies performances en équipe Une depuis le début de saison…

Jean-Michel Rancoule et d’autres avaient remarqué ce garçon, nous avions décelé un fort potentiel et des qualités techniques. La question était de savoir s’il pouvait s’adapter au haut niveau et à quelle vitesse. Nous avons découvert un garçon très bien éduqué rugbystiquement et dans la vie de tous les jours. Il a la tête bien remplie et il a très vite compris les choses quant à son entraînement et sa façon de se préparer. Entouré de nos meilleurs il a su faire des matchs propres.


Il fait donc partie de ces jeunes en qui vous fondez des espoirs. Tout comme Jean-Bernard Pujol qui aurait pu intégrer le groupe plus vite s’il ne s’était pas blessé…

En effet, il s’est fait les croisés au mondial 2011. Nous avions vu qu’il avait du potentiel, peut-être pas pour jouer mais pour s’entraîner avec nous dans un premier temps. Comme Gaël, il a des qualités extra-sportives : une tête bien faite, une envie de progresser, de s’entraîner et même parfois un peu trop. Il fait le nécessaire pour correspondre à nos exigences, j’espère qu’il aura la chance de s’exprimer mais c’est encore un peu tôt.

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15