• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 20 septembre

RACING METRO 92 / STADE TOULOUSAIN

à 14h45

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Les enjeux de la 23ème journée

Vendredi 30 mai 2008
Les enjeux de la 23ème journée


Auch-Perpignan (Vendredi à 19 heures)

Bien que mathématiquement condamné à la Pro D2 depuis quelque temps, Auch continue de jouer le jeu à fond, comme en atteste son petit exploit, réalisé la semaine dernière face au champion en titre, le Stade français (9-6). Voilà de quoi inciter les Catalans à la prudence, eux qui se déplacent pour la troisième fois consécutivement en championnat.
Si Perpignan reste d'ailleurs sur deux revers, ses adversaires directs pour les demi-finales n'en ont quasiment pas profité : aujourd'hui, avec 6 points d'avance sur le cinquième, les Sang et Or restent les mieux placés pour accrocher la quatrième (voire la troisième) place. Attention toutefois, car à l'aller, à Aimé Giral, l'USAP avait énormément souffert avant de s'imposer (28-23).


Brive-Stade Toulousain  (Vendredi à 21 heures)

Si Brive a battu le Stade français lors de sa dernière sortie à Amédée Domenech, il s'agit de l'unique succès des Corréziens lors des cinq dernières journées. Dès lors, l'écart sur le premier reléguable se monte aujourd'hui à sept points : alors que quinze points restent en jeu lors des trois dernières journées, le maintien n'est toujours pas assuré. Une position délicate, en grande partie aux difficultés que connaissent les Noir et Blanc à domicile (cinq revers en onze rencontres).
Le Stade Toulousain, quant à lui, est d'ores et déjà qualifié pour les demi-finales du Top 14. Le staff pourra gérer comme il l'entend les semaines qui séparent le club de sa prochaine échéance à élimination directe. A peine battu en finale de la Coupe d'Europe, tout dépendra de la priorité que les entraîneurs voudront donner à ce déplacement. A noter que les Rouge et Noir sont pour le moment les deuxièmes plus performants du championnat à l'extérieur, derrière Clermont, avec 7 victoires en onze matchs.

Stade français-Castres  (Samedi à 15h10)

Battu deux fois lors des deux dernières journées, il est vrai à l'extérieur, le Stade français voit sa troisième place en danger : car si Perpignan est à huit points, il compte un match en retard, à disputer à domicile face à Toulouse. Le champion de France en titre voudra donc se rassurer lors de ses retrouvailles avec Jean Bouin. A noter qu'en dépit de la défaite concédée à domicile face à l'USAP, le parcours des Parisiens sur leurs terres est excellent, avec un bilan provisoire de dix victoires et un revers.
Castres, depuis sa dernière victoire bonifiée sur Dax, a accompli un pas supplémentaire, sans nul doute décisif, pour disputer la prochaine Coupe d'Europe. Le CO doit maintenant tout faire pour tenter d'arracher une place dans le dernier carré. Mais cela passe par un exploit dans la capitale...

Biarritz-Bourgoin (Samedi à 17h30)

Après quatre défaites consécutives, Biarritz a renoué avec la victoire la week-end dernier, contre Montpellier (20-0). Le réveil basque risque cependant d'être un peu trop tardif pour accrocher le wagon des demi-finales. Celui menant à la prochaine Coupe d'Europe, en revanche, ne devrait pas leur échapper. A noter qu'il y aura peut-être de la revanche dans l'air à Aguilera, car à l'aller, le BO avait été sévèrement battu en Isère (35-15).
La difficile victoire sur Albi lors de la dernière journée a sans aucun douté définitivement sauvé Bourgoin, désormais à l'abri, sauf cataclysme, d'une descente en Pro D2. Du coup, le CSBJ regarde vers le haut du classement, où la septième place, synonyme d'Europe, est à six points. Un écart certes pas insurmontable, mais qui ne pourra être comblé qu'avec une victoire ce week-end...

Albi-Bayonne  (Samedi à 17h30)

Certes battu à Bourgoin samedi, Albi a cependant ramené un point de bonus défensif qui pourrait valoir très cher au moment du verdict final. Le SCA compte toujours sept points d'avance sur Dax, et un succès ce week-end pourrait lui permettre de se rapprocher un peu plus du maintien.
Bayonne est de son côté quasiment sauvé (il lui reste à marquer un point lors des trois derniers matchs pour être mathématiquement assuré de jouer en Top 14 la saison prochaine), et n'a plus grand chose à jouer dans ce championnat. Si l'Aviron, en effet, ne compte que six points de retard sur le septième, l'identité de ses deux derniers adversaires (Clermont puis Toulouse) n'incite pas à rêver en un destin européen. 


Dax-Montpellier (Samedi à 17h30)

Sévèrement battu à Castres il y a une semaine, Dax abat l'une de ses dernières cartes dans la course au maintien. Les Landais restent à domicile sur trois jolis succès, empochés face à Albi, Biarritz et Montauban. L'USD n'est cependant pas maître de son destin : avec sept points de retard sur Albi, premier non-reléguable, il lui faut engranger un maximum de points et miser sur des contre-performances des Tarnais.
Montpellier n'a plus rien à craindre ou presque cette saison, et peut pourquoi pas accrocher la septième place. Si six points séparent aujourd'hui les Héraultais du dernier strapontin européen, un calendrier favorable (réception de Montauban et déplacement à Auch) permet d'entretenir l'espoir.

Montauban-Clermont  (Samedi à 21 heures)

Bien accroché à sa septième place, Montauban a toutes les cartes en mains pour disputer la saison prochaine la première H Cup de son histoire. Le club présente un bilan quasiment exemplaire à Sapiac, où seul le Stade Toulousain est parvenu à tirer son épingle du jeu. Les dix autres équipes venues dans le Tarn et Garonne sont toutes reparties battues.
Qualifié pour les demi-finales, Clermont n'est plus très loin d'avoir assuré la première place du classement. Depuis leur défaite étonnante à domicile face à Castres, les Auvergnats ont superbement réagi en battant coup sur coup Biarritz, Perpignan et Brive.

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15