• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 16 août

STADE TOULOUSAIN / US OYONNAX

Ernest Wallon à 18h30

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Lionel Beauxis : « Je m’attends à un match fermé »

Mercredi 27 février 2013
Lionel Beauxis : « Je m’attends à un match fermé »

Comment envisagez-vous cette rencontre face à Toulon, le leader du championnat ?

Toulon est une très grosse écurie. On s’attend à beaucoup d’engagement. Il faudra avoir une grosse défense, ne pas les laisser enchaîner. Je crois que tout va se jouer dans le combat.
 
Face à Bayonne, le Stade a livré une très bonne copie. Pour cette rencontre, avez-vous l’ambition de rester dans la continuité ?
 
On voudrait confirmer ce qu’on a fait contre Bayonne même, si on s’attend à une plus grosse opposition et un match beaucoup plus compliqué. 
 
Cette victoire face à l'Aviron nous a fait beaucoup de bien. Nous avons marqué six essais, cela faisait un petit moment que nous n’étions plus parvenus. Nous avons également réussi à nous faire des passes et à jouer les ballons. 
 
Ce serait bien de rester dans la continuité et, d’ailleurs, nous travaillons pour cela. Toutefois, nous savons bien que ce ne sera pas le même style de défense et la même opposition. Je m’attends à une rencontre beaucoup plus fermée.
 
Dans une telle rencontre, les pénalités auront certainement une importance capitale. Ta longueur au pied pourrait faire la différence…
 
Cela fait partie des atouts que nous avons lors des déplacements. A l’extérieur, c’est compliqué de faire du jeu, on aussi plus souvent pénalisé. De plus, en face ce sera la grosse écurie, l’une des meilleures défenses du championnat. Marquer des essais sera donc difficile, il faudra trouver d’autres solutions.
 
Dans une ambiance comme celle de Mayol, comment cela se passe-t-il pour un buteur ?
 
Tout le monde connait  l’ambiance de Mayol, c’est un public à fond derrière son équipe et qui se fait beaucoup entendre. 
 
De là à être déstabilisant... Pour ma part, cela fait plusieurs saisons que j’évolue dans le Top 14, à force, on s’habitue et on sait à quoi s’attendre. Quand on bute, on est seul avec le ballon et les poteaux, dans notre bulle, on ne pense à rien d’autre. Au final, on bute comme si on était à l’entraînement. 
 
 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15