• ERCC
  • Peugeot
  • Orange
  • LNR
Samedi 01 novembre

LOU / STADE TOULOUSAIN

à 14h45

Stade-Albi, le 26 août 2006

Mercredi 9 avril 2008
Stade-Albi, le 26 août 2006
Une semaine après avoir réussi ses débuts à Brive, le Stade Toulousain confirme sa bonne entame face à Albi à l'occasion de la deuxième journée du Top 14.
Bénéficiaires du coup d'envoi, les Toulousains scoraient dans la foulée, après une faute au sol des visiteurs. Elissalde, de 30 mètres face aux poteaux, ouvrait le score sans difficulté.
Après cette ouverture au score pour le moins précoce, les Stadistes s'installaient dans le camp adverse, et dès la 4ème minute, une subtile combinaison Lacombe-Elissalde, sur une touche, n'était pas loin de surprendre le SCA. Conquérants, les Toulousains poursuivaient leur domination par la suite, et Albi, à la dixième minute, n'avait toujours pas passé la lige médiane ballon en mains.  Les occasions se multipliaient, mais le score restait bloqué à ce 3-0, un peu frustrant compte tenu de la domination sans partage des hommes de Guy Novès.

La liste des gâchis prenait de plus en plus d'ampleur au fil des minutes, et cet en-avant de Baby après une passe au ras de Gareth Thomas, à deux mètres de la ligne, la grossissait un peu plus.  Le SCA, qui défendait avec beaucoup de vaillance chaque pouce de terrain, pouvait se demander comment, alors qu'il ne sortait pas de ses 22 mètres depuis environ un quart d'heure, il n'accusait qu'un retard de trois points.

Elissalde, blessé, devait céder sa place à Michalak à la 26ème minute de jeu, et l'après-midi prenait à ce moment-là une assez mauvaise tournure. C'est à la demi-heure de jeu que Toulouse, enfin, marquait : l'essuie-glace des offensives stadistes avait fini par créer des failles importantes dans la défense tarnaise et un renversement de jeu en trois passes permettait à Lamboley d'aplatir. Ce n'était, on l'aura compris, que justice.

Les deux formations regagnaient les vestiaires sur un score de 8-0 en faveur des locaux. Un score minimal, et les Rouge et Noir allaient devoir s'attacher à rendre une copie nettement plus propre par la suite s'ils voulaient éviter une désillusion.
Fort heureusement, les pensionnaires d'Ernest Wallon oubliaient, au moins temporairement, ce par quoi ils avaient pêché en première mi-temps. Sur la première offensive, Heymans passait par un trou de souris et marquait le deuxième essai de son équipe. Dans un autre registre, mais tout aussi efficace, c'est à la suite d'un groupé-pénétrant que Toulouse y allait de son troisième essai (49ème). Il restait trente minutes pour inscrire le point de bonus.

Les minutes passaient, et les coéquipiers de Fabien Pelous ne parvenaient pas à se montrer réellement dangereux. A la 65ème minute, c'était au tour de Millo-Chluski de quitter le terrain mal en point, sur une civière. C'était juste avant que l'essai tant désiré soit à deux doigts d'arriver, suite à un nouveau maul interrompu de façon étrange par M. Rebollal (72).
Toujours sur le même type d'action, Michalak tentait de partir au ras et manquait d'aplatir pour une poignée de centimètres. La pression s'accentuait mais Albi, qui n'avait plus rien à gagner sur ce match, tenait bon et jouait le jeu en défendant avec la même abnégation que depuis le coup d'envoi. Mais c'est Heymans, sans doute le plus incisif sur la partie, qui marquait enfin, en bout de ligne. L'essentiel était fait.

 

La feuille de match :

A Toulouse (stade Ernest Wallon) - Stade Toulousain bat SC Albi 23 à 0 (mi-temps: 8-0)
Temps beau; pelouse grasse; 16.600 spectateurs environ; arbitrage de M. Rebollal (Midi-Pyrénées)
Pour le Stade Toulousain: 4 essais de Lamboley (30), Heymans (41, 75), collectif (48) , 1 pénalité d'Elissalde (1).
Stade Toulousain : Baby; Médard, Jauzion, Thomas (puis Poitrenaud, 51), Heymans; (o) Dubois, (m) Elissalde (puis Michalak, 26); Montauriol, Servat (puis Le Devedec, 51), Lamboley; Pelous, Albacete (puis Millo-Chluski, 51, puis Servat, 66); Clément, Lacombe, Perugini.
Albi : Prats; Senio, Subra, Sanchou, Jourdaine; (o) Manca, (m) Williams; Laffitte, Farani, Ducos; Guffroy, Guicherd (cap); Viol, Saby, Correia.

 

     
     
     


 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15