• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Samedi 30 août

LA ROCHELLE / STADE TOULOUSAIN

à 14h45

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Stade-USAP : confirmer l'embellie

Jeudi 25 septembre 2008
Stade-USAP : confirmer l'embellie

 

Une semaine après avoir livré, dans tous les sens du terme, une prestation en demi-teinte à Clermont, le Stade Toulousain a rendu une copie proche de l'excellence samedi dernier, à Sapiac. Le club, on le sait, est allé gagner sur un terrain où lui seul s'était imposé en 2007-2008. Il a même eu le bon goût de le faire en empochant le point de bonus : depuis l'introduction du système, lors de la saison 2004-2005, aucune équipe n'était repartie du Tarn et Garonne avec cinq points en poche.

Mais le passé est le passé : pas plus que le staff ne s'inquiétait outre mesure après le match perdu en Auvergne, pas plus il ne  "grimpe aux arbres" aujourd'hui, pour reprendre une formule chère à Guy Novès. Mais aujourd'hui, joueurs et entraîneurs peuvent désormais s'appuyer sur un match référence, où tous les secteurs, ou presque, ont témoigné de solides progrès.

L'implication

Jamais, depuis le début de la saison, le Stade ne s'était montré aussi performant sur toute la longueur d'une rencontre. Avec un taux d'occupation de 62 puis 57% au cours des deux mi-temps et une possession de 57 et 52%, la mainmise toulousaine a été totale, et continue. Inutile de dire que cela contraste largement avec la copie rendue face au vice-champion de France lors du match précédent.
"Quand on joue au Stade, il faut être performant pendant 80 minutes, et non pas 40 comme à Clermont. Contre Montauban, on a su faire un match complet", résume David Skrela.
La seule petite alerte, constituée par le contre et l'essai de Delasau, a été rapidement éteinte par le collectif et la puissance de Virgile Lacombe. Un dernier coup de collier loin d'être anecdotique : arithmétiquement bien sûr, mais aussi pour la confiance : "On met quarante points à Montauban. C’est bien pour l’état d’esprit, le groupe, c’est bien pour construire pour le futur parce qu’il y a encore des gros matchs qui arrivent", conclut David Skrela. A commencer par la venue du deuxième du classement, samedi. 

La touche

Déficiente à Clermont, avec un ballon sur deux rendu à l'adversaire, la touche toulousaine a retrouvé à Sapiac son rythme de croisière. Sans être parfaits, les statistiques dans ce domaine (13 ballons conservés sur 14, plus un volé sur lancer montalbanais) ont été très satisfaisantes. Cette petite résurrection n'est évidemment en rien due au hasard : la touche a été l'un des ateliers de travail prépondérants tout au long de la semaine qui a précédé le rendez-vous tarn-et-garonnais. Tous les jours, sans exception, les avants ont oeuvré pour corriger le tir.
"Contre Clermont, on pensait être rodé dans le secteur, et on avait travaillé uniquement nos lancements", avance Virgile Lacombe, spécialiste s'il en est en la matière. "Avant Montauban, quotidiennement, on a bossé sur les détails, en faisant notamment de la touche en opposition face aux Espoirs. Mais la touche, c'est comme d'autres secteurs de jeu : il y a des jours avec et des jours sans, à l'image du jeu au pied par exemple".

La discipline

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. C'est à Montauban que le Stade a été le moins pénalisé depuis le début de la saison. MM. Darrière puis Péchambert ont sanctionné les Rouge et Noir à sept reprises seulement, à des années-lumière des dix-huit pénalités concédés à Montpellier pour l'ouverture du championnat. Un signe qui ne trompe pas : les joueurs assimilent de mieux en mieux les nouvelles règles, mais ont aussi fait preuve d'intelligence, à en croire Patricio Albacete : "Nous avions conscience que cela pouvait devenir un problème. Le porteur de balle était isolé, et comme le soutien était en retard, cela obligeait les joueurs à plonger. Aujourd'hui, ils sont plus près".
Même son de cloche pour Guy Novès, qui a évidemment noté les progrès de ses protégés dans ce secteur : "On est beaucoup plus performant dans la gestion du jeu au sol. J’espère que la semaine prochaine, nous serons encore en progrès pour atteindre un niveau de performances qui nous permette d’aborder les matchs avec plus de sérénité".
 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15