• ERCC
  • Peugeot
  • Orange
  • LNR
Samedi 25 octobre

BATH RUGBY / STADE TOULOUSAIN

à 16h15

Toulouse ne s'en satisfait pas

Mercredi 28 novembre 2007
Toulouse ne s'en satisfait pas

 

Dans un calendrier alambiqué qui les a contraints à entamer la  Heineken Cup après seulement deux journées de championnat, le Stade Toulousain a su tirer son épingle du jeu en remportant cinq succès de rang, toutes compétitions confondues. S'il est évidemment trop tôt pour tirer des conclusions définitives, une entame à ce point réussie est suffisamment rare pour être soulignée: il faut en effet remonter à la saison 1998-1999 pour trouver trace de cinq victoires consécutives après deux journées de H Cup et trois de championnat. Cette saison-là, les Rouge et Noir avaient battu successivement La Rochelle, le Racing et Grenoble dans ce qui s'appelait à l'époque le championnat Elite 1, et Ebbw Vale puis l'Ulster à l'échelon continental. Et si les hommes de Guy Novès n'étaient pas passé loin de rééditer pareille performance en 2005-2006 (un match nul sur le terrain des Wasps les avait privés d'une telle série), les chiffres sont imparables: depuis huit ans, ils n'avaient jamais été autant à la fête dans les deux compétitions.

La première place occupée en Top 14 (et en H Cup d'ailleurs) est elle, comme le signalait Yannick Bru après la victoire sur Biarritz "anecdotique" ? Incontestablement, si l'on considère qu'à peine plus du dixième du championnat a aujourd'hui été disputé. Mais les victoires obtenues jusqu'ici, même celle obtenue sur le terrain de Biarritz ("Un succès pas spécialement programmé" selon l'entraîneur des avants) témoignent pourtant de la belle santé d'une équipe qui, au moins en terme de jeu, semble nettement en avance par rapport à la saison passée.

Pour autant, on ne trouvera pas un seul Toulousain pour s'enflammer. "Beaucoup de matchs difficiles restent à jouer jusqu'à la fin du mois de décembre", prévient Yannick Jauzion. "C'est au moment de la trêve que l'on pourra tirer un premier bilan. Contre une équipe qui n'était pas le meilleur Biarritz, nous n'avons pas été capables de mettre du rythme et d'imposer notre jeu. Notre marge de progression est importante".
"A Biarritz, on n'a pas vu deux grandes équipes. De notre côté, nous avons juste eu deux éclairs", renchérit Fabien Pelous, alors que Guy Novès enfonce le clou: "Nous n'avons rien construit d'intéressant et nous ne gagnerons pas toujours en profitant du déchet de l'adversaire. Nous perdons également beaucoup de ballons et il faut être conscient que nous sommes encore loin de notre meilleur niveau".

Le seul secteur qui trouve finalement grâce aux yeux des uns et des autres semble être la défense, d'une totale imperméabilité le week-end dernier. Patrice Lagisquet n'a pas hésité à la qualifier de "muraille" et Guy Novès a vu en elle le seul secteur digne de recevoir des félicitations après la rencontre. Sur ce secteur, les chiffres sont cette fois conformes aux analyses: avec 25 points encaissés en trois rencontres, le Stade possède la meilleure défense du championnat.

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15