• Peugeot
  • Peugeot
  • Peugeot
Vendredi 22 août

STADE TOULOUSAIN / CASTRES

Ernest Wallon à 20h30

Les nouveaux maillots BLK du Stade Toulousain

Un sommet pour finir

Mercredi 19 décembre 2007
Un sommet pour finir

 


A peine soixante-douze heures après avoir assuré l'essentiel en Coupe d'Europe, le Stade Toulousain est résolument tourné vers le championnat et le drôle de sommet qui lui est proposé pour le dernier match de l'année 2007. C'est peu dire que la préparation du déplacement clermontois a été perturbée par le peu de temps dont disposent les entraîneurs pour préparer cette échéance: la semaine a avant tout été consacrée à la récupération, et le départ des troupes étant programmé jeudi, il n'y aura guère eu que les séances du mardi et du mercredi pour travailler.

"Cinq jours de récupération, c'est peu. Surtout pour rejouer un match d'une intensité qui sera comparable à celle que nous avons connue en Coupe d'Europe. Ce serait bien d'aller chercher quelque chose à Clermont: nous sommes dans une bonne dynamique et il sera intéressant de se jauger face à cette équipe, qui a été très impressionnante face aux Wasps le week-end dernier", déclare ainsi Thierry Dusautoir, qui résume parfaitement le sentiment général qui habite ses coéquipiers. Car si tous les Toulousains se rejoignent sur un point, c'est bien sur le respect que leur impose cette équipe auvergnate.

"Depuis deux ans, Clermont s'est positionné parmi les candidats déclarés au titre. Après avoir galéré quelque temps avec des saisons irrégulières, l'ASM est maintenant au top. Un Clermont-Stade fait maintenant partie des grandes affiches du championnat, et c'est tant mieux: plus il y aura des grosses équipes, plus le Top 14 sera attrayant", souffle Vincent Clerc, rejoint par Jean-Baptiste Elissalde, qui synthétise définitivement: "Nous allons jouer face à ce qui se fait de mieux en ce moment en championnat".

Evidemment, le Stade ne se rend pas au stade Michelin sans les certitudes apportées par les six succès en sept matchs depuis le coup d'envoi de la saison. Comme souvent après une probante victoire, et selon la formule déposée par Guy Novès, on ne trouvera pas un Stadiste pour grimper aux arbres. Ce qui ne signifie pas pour autant que les joueurs refusent de voir les bonnes choses produites face à Leicester.
"On était inquiets avant le match de Leicester et on avait à coeur de gommer le faux-pas du match aller. Aujourd'hui, on est évidemment satisfaits car on a réalisé un match plein. Mais vous connaissez la politique de la maison: on ne va pas s'enflammer, d'autant plus qu'un gros combat nous attend à Clermont très prochainement", annonce un Cédric Heymans toujours mesuré dans la victoire.

"L'un des points satisfaisants du dernier match a été notre capacité de réaction après avoir encaissé le premier essai. Avec beaucoup de solidarité et de complémentarité, on a su revenir. C'est intéressant d'un point de vue mental et tout bénéfice pour la suite de la saison. Dès qu'elles jouent contre nous,  les équipes alignent un bloc défensif très compact quand on approche de leurs 22 mètres. L'option du drop a été retenue pour faire face à cela et ainsi scorer grâce au jeu au pied", analyse avec beaucoup de justesse Philippe Rougé-Thomas
L'entraîneur des arrières se félicite également du large éventail d'orientations de jeu qui ont été mises en place face aux Tigres: "L'alternance a toujours été dans la mentalité du club, mais c'est peut-être encore plus vrai cette année. On a recruté à l'intersaison des joueurs intéressants, qui nous permettent de faire du jeu en troisième ligne, autour de la mêlée grâce à la liaison 9-8... Cela a tendance à libérer des espaces pour les joueurs des lignes arrières, et il est évident qu'il y a une recherche permanente de l'alternance. Or, quand les résultats suivent comme c'est le cas actuellement, cela nous encourage à bosser dans ce sens".

Du côté des points noirs relevés contre le champion d'Angleterre, Cédric Heymans fustige "un début de deuxième mi-temps a été catastrophique: notre jeu au pied n'est pas bon, on multiplie les fautes... Cela montre bien que nous avons encore des temps faibles durant les rencontres et qu'il nous faut encore travailler".
"On a encore commis trop de fautes, et cela aurait pu nous coûter cher", regrette de son côté  Shaun Sowerby.
Ces erreurs, à n'en pas douter, seront à bannir pour espérer ne pas rentrer bredouille d'Auvergne. Quelle équipe, justement, effectuera le voyage ?

"On ne parle pas de roulement. Il y a plus de trente joueurs dans l'effectif, et tous sont professionnels. Les deux derniers matchs de Coupe d'Europe n'ont pas trop permis de procéder à des essais, ou au lancement de nouveaux joueurs. En championnat, par contre, de nouveaux joueurs auront la chance d'intégrer le groupe. contre Clermont et pourront nous montrer leur valeur. L'équipe qui sera retenue pourra bien figurer là-bas", conclut Philippe Rougé-Thomas, qui n'a sans doute pas oublié qu'il y a tout juste douze mois, son équipe avait conclu l'année 2006 par un formidable match à Biarritz.

 

 
La boutique en ligne
Le Cop'
Vivez Stade ! 0 892 69 31 15