Interview

Yacouba Camara : « A coeur de mieux faire »

Interview

Tu as commencé la préparation plus tardivement puisque tu étais en sélection nationale des -20. Quelles sont tes sensations au niveau du groupe à la veille de la reprise du Top 14 ?

Je suis revenu en même temps que les internationaux, fin juillet. Nous n'avons eu que trois semaines de préparation physique, ce qui a représenté une grosse charge de travail. Ce n'était pas facile de s'y remettre d'un coup mais la saison commence vite et il était nécessaire de se préparer au mieux. Mes impressions concernant le groupe sont plutôt positives, c'est une nouvelle année qui commence.


Quel bilan peut-on tirer des deux matchs amicaux de l'intersaison contre Toulon et Bordeaux-Bègles ?

Pour le premier match, nous sortions d'une intense préparation physique et nous n'étions peut-être pas assez frais. Il nous fallait aussi nous familiariser avec les nouvelles combinaisons et les nouvelles touches, donc nous n'étions pas encore bien rodés dans le secteur de la conquête. Nous nous sommes remobilisés la semaine suivante. Contre Bordeaux-Bègles, le contenu a été plus satisfaisant. Cela nous a redonné un peu de confiance après le match compliqué contre Toulon.



La saison passée a forcément laissé tout le monde sur sa faim, comment abordes-tu cette nouvelle saison ?

Nous avons nos objectifs, en tant que compétiteurs c'est inévitable. Nous ne pouvons pas échouer comme nous l'avons fait l'année dernière à domicile. Entreprendre la préparation physique plus tôt que d'habitude faisait partie de la remise en question, pour être prêts à démarrer la saison du mieux possible. Le groupe a à cœur de mieux faire avec en tête le haut du tableau.



La première journée de championnat a lieu à domicile, contre Oyonnax, est-ce que tu le considères comme un avantage ?

Oyonnax est une équipe combative que j'ai jouée plusieurs fois, lorsque j'étais à Massy puis l'année dernière avec Toulouse. Ils ont réussi à nous poser des problèmes notamment à domicile, il va falloir être prudent. Mais commencer le championnat à la maison, c'est forcément plus confortable parce que nous aurons le public avec nous, même si cela veut dire avoir un peu plus de pression.



Tu as fait une forte impression l'année passée pour ta première saison au Stade Toulousain, certains ont même parlé de révélation. Comment l'as-tu vécu ?

L'année dernière, j'ai pu gagner du temps de jeu parce qu'il y a eu pas mal de blessés. C'était moins compliqué de jouer et j'ai pu montrer ce que je valais. Cela m'a permis de beaucoup apprendre. Mais cette année, tout le monde est de retour, Imanol (Harinordoquy) nous a rejoint et cela va être d'autant plus compliqué de faire sa place. A moi de confirmer la saison passée dans les mois à venir.