Avant Oyonnax

Pato Albacete : « On souhaite le meilleur à Yves...

Avant Oyonnax

 
Tu n'étais pas dans le groupe pour les deux matchs amicaux de l'intersaison, es-tu impatient de retrouver le terrain ?
 
Pendant la préparation, j'ai eu un petit souci au mollet. Rien de grave, mais les entraîneurs ont préféré ne pas prendre de risques et me préserver. Aujourd’hui, je vais mieux, et la préparation physique m'a fait du bien. 
Il me tarde de retrouver le terrain pour véritablement me tester et retrouver les copains. Je suis impatient de recommencer le championnat et j'espère que nous pourrons faire une grosse saison.
 
On dénombre déjà quelques blessés dans les rangs stadistes, est-ce déstabilisant pour l'effectif ?
 
Quand on fait des préparations physiques aussi exigeantes, il y a toujours quelques pépins. Et c'est normal : lorsqu'on cherche à faire des préparations très pointues, où l'on repousse les limites physiques de chacun, ce sont des choses qui arrivent. Pour l'instant, il n'y a que la blessure de Schalk (Ferreira) qui est réellement sérieuse, le reste du groupe est prêt physiquement.
 
Tu vas commencer ta 9ème année au Stade Toulousain et tu as à ton actif autant de saison de Top 14. Quel regard portes-tu sur l'évolution de ce championnat ?
 
Cela devient de plus en plus compétitif, il n'y a plus de petites équipes comme cela a pu être le cas à une époque. Tous les matchs sont très compliqués et même à domicile, rien n'est acquis. On a d'ailleurs pu le constater la saison dernière, il y a eu des résultats surprenants. Je pense qu'aujourd'hui, c'est le championnat le plus compétitif au monde.
 
Le Stade reçoit Oyonnax pour la première journée de Top 14, est-ce que l'équipe est plus méfiante aux vues de leurs prestations de l'année passée ?
 
Nous respectons beaucoup Oyonnax. Nous savons que c'est une équipe très difficile à jouer, avec un bon paquet d'avants. Et leur recrutement a dû les renforcer. Même si l'extérieur a été leur point faible l'année dernière, cela ne va pas être un match facile. Pour leur deuxième année en Top 14, on peut s'attendre à ce qu'ils soient plus ambitieux. On se prépare pour un match très compliqué.
 
Yves Donguy a rejoint l'USO à l'intersaison, tu as joué plusieurs années avec lui. Cela va forcément être particulier de le voir en face...
 
C'est quelqu'un de très apprécié dans le groupe, c'est un copain. Nous lui souhaitons le meilleur à Oyonnax, mais pas ce week-end (rires). Ça va forcément être spécial de jouer contre lui, mais pendant un match, on joue à fond, on ne se fait pas cadeau. Il n'empêche que c'est toujours un plaisir de se retrouver en après-match et de partager un moment ensemble.