Avant La Rochelle

Trois questions à Guy Novès

Avant La Rochelle

Quand on prépare le premier déplacement de la saison, essaie-t-on de s’appuyer sur la bonne performance accomplie contre Castres ? Ou tente-t-on, pour éviter tout excès de confiance, de l’occulter ?

Il ne faut pas oublier le match contre le CO. Nous faisons en fait exactement comme d’habitude : il faut garder les bonnes choses, essayer de travailler sur les moins bonnes et continuer la route. Tout simplement.


Face à La Rochelle, j'espère pouvoir compter sur les retours de Yoann Maestri, Thierry Dusautoir et Luke McAlister. Gaël Fickou soigne sa béquille. Il est un peu tôt pour tirer des plans sur la comète, mais à l’heure qu’il est, personne n'est écarté.

La prestation face au vice-champion de France a dû vous rassurer avant le premier match à l'extérieur de la saison ?

Quand on est rassuré, il ne faut pas l'être trop non plus… Car c’est ainsi que l’on se montre moins vigilant. Objectivement, nous sommes contents mais nous savons très bien que rien n'est joué d'avance. Il suffit de regarder les résultats depuis la reprise du championnat : sur tous les terrains, à l’exception de Toulon, il n'y a pas beaucoup de résultats logiques.

Tout est compliqué pour tout le monde, et ce sera donc compliqué pour nous contre la Rochelle. Que le match ait lieu à l'extérieur ou non, cela ne doit pas avoir d'importance. L'essentiel est d'avoir la volonté de travailler.


Comment appréhendez-vous d'être les premiers reçus à Marcel Deflandre ? Vous y retrouverez d’ailleurs un certain Xavier Garbajosa ?

Pour les Rochelais, il s’agit de leur première rencontre à la maison, et on peut penser que c'est leur premier objectif réel depuis leur retour dans l'élite. En nous accueillant, c'est la meilleure manière pour eux de démarrer véritablement le championnat, après deux revers à l’extérieur qui n’ont pas réellement d’incidence.
Nous avons joué de notre côté deux matchs à domicile, dont un que nous avons failli perdre contre Oyonnax. Vous avez bien vu ce qu'a fait cette équipe par la suite : il fait se méfier de toute le monde, rester humbles et se dire que la Rochelle peut nous faire aussi mal qu'Oyonnax.


Pour ce qui est de Xavier Garbajosa, il a tellement de qualités et de valeurs que son projet d’intégrer un staff est tout sauf une surprise. Je suis pour ma part persuadé que sa présence, à La Rochelle ou ailleurs, payera.