Interview

Yoann Maestri : « Jouer notre rugby »

Interview

Tu as joué ton premier match de championnat le week-end dernier après avoir soigné une blessure au genou. Comment s’est déroulé, à titre personnel, ton retour sur le terrain ?

Mes sensations ont été bonnes. Je travaille cependant à ce qu’elles s’améliorent week-end après week-end. J’ai tout de même été opéré cet été, et la vigilance est encore de mise. Mais comme toujours en pareil cas, le temps sera important.


Renforcée par l'analyse vidéo, quelle est l'analyse de la défaite subie à La Rochelle ?

Il faut être exigeant et retenir la facilité avec laquelle nous avons donné trop de points à notre adversaire. Même si l'on tombe sur des équipes de plus en plus préparées, nous devons être capables de faire preuve de plus de rigueur et donner moins de possibilités à notre vis-à-vis.

Ce sont des comportements qui pourront nous coûter cher si nous les adoptons à l'avenir. Il nous faut être concentrés pendant les 80 minutes du match et ce n'est pas parce que nous marquons des essais ou provoquons des failles chez l'adversaire qu'il faut s'en contenter. Nous devons être performants sur l'ensemble du match.

Au-delà du plan comptable, on a l’impression que ce revers constitue un pas en arrière par rapport au match de Castres. Comme la saison passée, le Stade semble être en quête de régularité ?

C'est tentant de faire des parallèles, mais nous, en tant que joueurs, n'avons pas la place pour ce genre d’analyse. Nous allons plutôt veiller à régler ce qui ne s'est pas bien passé contre La Rochelle et à être beaucoup plus déterminés sur toutes les phases de jeu, qu'il s'agisse des renvois, des touches ou des mêlées... Ce qui est la base de notre sport, tout simplement.

Comment appréhendez-vous le déplacement à Brive, chez une équipe qui n'aura plus droit à l'erreur sur ses terres ?

Il faut avoir en tête que l'année dernière, nous avions essuyé une lourde défaite. L'équipe de Brive avait fait preuve de beaucoup d'engagement, ils avaient aéré le jeu et avaient marqué plusieurs essais. Ils ont énormément de qualité derrière, mais il ne faut pas se focaliser uniquement sur cela, car nous pourrions être surpris. Nous devons être prêts à jouer notre rugby, en ayant en tête que c'est un déplacement périlleux, comme il y en aura beaucoup d’autres dans ce championnat.

Le fait que Clermont y ait gagné n'ouvre pas forcément des portes. Au contraire, on peut s'attendre à ce que cela les oblige à mettre le verrou. Tout va très vite dans ce championnat, Clermont gagne à Brive, puis perd à domicile… C'est un Top 14 incertain et costaud. A nous de nous préparer en conséquence et nous déplacer avec énormément d’appétit à Brive.

Il y a eu quelques nouveaux arrivants à l'intersaison dans le pack toulousain, Corey Flynn, Neemia Tialata et aussi Kisi Pulu, comment se passe leur intégration ?

Les joueurs s'intègrent bien et rapidement. Mais il n'y a que les matchs qui pourront faire accélérer les choses. Nous sommes encore au début de la saison, c'est important qu'il y ait une bonne entente et ambiance, mais tout ça doit avant tout être validé sur le terrain.