Bath-Stade

Les chiffres clés

Bath-Stade

27. C'est le nombre de défenseurs adverses battus par les Toulousains lors de la première journée de la Coupe d'Europe, face à Montpellier. Il s'agit d'ailleurs du nombre le plus élevé enregistré à l'occasion de ce premier week-end continental, à égalité avec le Leinster et les Wasps (qui étaient opposés le week-end précédent avec à la clé une victoire de la province irlandaise, 25 à 20).


37. Un peu à la surprise générale, Bath s'est incliné la semaine passée à Glasgow, 37 à 10, laissant même à ce dernier le bonus offensif. Il s 'agit, ni plus ni moins, de la plus lourde défaite concédée par le club depuis ses débuts européens (du point de vue de l'écart final). Jusqu'alors, le revers le plus impressionnant concédé par Bath remontait à 2011-2012, lors d'un déplacement au Leinster (25-52).

6. La dernière confrontation entre les deux équipes date de la sixième et dernière journée de la phase de poules, en 2009-2010. Ce jour-là, Français et Anglais, à Bath, s'étaient séparés sur un match nul, 3-3. 

Jamais, depuis la création de la plus prestigieuse des compétitions européennes (H Cup et ERCC confondues), une rencontre n'a généré aussi peu de points !

5. La rencontre programmée samedi au Recreation Ground sera le quatrième confrontation entre le deux formations. Le faible écart enregistré lors de chacune des oppositions traduit bien l'âpreté des débats. Outre le match nul déjà mentionné, en 1999-2000, le Stade s'était auparavant imposé en Angleterre, 32-25, avant de s'incliner sur ses terres au match retour (14-19). 

Et lors du match inaugural de la compétition, en 2008, les Rouge et Noir, au Stadium, avaient énormément souffert avant de s'en sortir in extremis (18-16). C'est David Skrela qui avait d'ailleurs à la toute dernière seconde signé la pénalité de la gagne. 

139. Au niveau de l'expérience, celle du Stade Toulousain est sans commune mesure avec celle de Bath : alors que le club français totalise 139 matchs de H Cup ou ERCC, les Anglais en comptent "seulement" 74. 

En terme de pourcentage de victoires, Bath s'est imposé à 43 reprises depusi ses débuts continentaux, ce qui représente un ration de 58%. Côté stadiste, il se monte à 71%, soit 98 victoires en 139 oppositions. 

12. La victoire acquise face à Montpellier, lors de la première journée, n'est évidemment pas synonyme de qualification pour les Toulousains. En revanche, ces derniers peuvent s'appuyer sur de solides statistiques en la matière.
Depuis la création de la phase de poules, les Rouge et Noir ont remporté leur rencontre inaugurale à quatorze reprises. Et les quarts de finale ont été au rendez-vous douze fois, soit un pourcentage de 85%.