De retour

Louis Picamoles : « Mes capacités reviennent »

De retour

Tu as joué ton premier match de la saison avec l'équipe Une le week-end samedi dernier à Bath. Comment s'est déroulé ton retour ?

Cela s'est plutôt bien passé puisque nous avons obtenu notre première victoire à l'extérieur. En Coupe d'Europe, nous savons combien cela est important. A titre individuel, reprendre sur une victoire ne peut que faire plaisir. Mes sensations sur le terrain ont été assez bonnes, je suis content de cette reprise avec l'équipe pro.


Est-ce que cependant, tu as la sensation qu'il faudra encore un peu de temps avant de récupérer totalement ?

Tout se fait par étape. J'avais d'abord repris avec les Espoirs le week-end précédent pour me tester. Cela avait été concluant. Il y avait eu de petits moments compliqués au niveau du rythme. Contre Bath, j'ai joué 45 minutes pendant lesquelles j'ai eu de bonnes sensations, même si certaines phases ont là encore été plus difficiles. Mais je sens que petit à petit, mes capacités reviennent et l'enchainement des matchs ne fera que favoriser ce processus. Je ne me pose pas trop de questions par rapport à ça. Cela ne me perturbe pas tellement.

Le Stade Toulousain est maintenant dans une bonne dynamique après avoir traversé une période compliquée en début de saison. On imagine que pour toi non plus, cela n'a pas été une phase facile ?

Je l'ai vécue un peu de loin même si j'étais assez présent au Stade avec les copains. En dehors du terrain, j'ai moi aussi participé aux efforts du groupe en amenant un minimum d'enthousiasme et de confiance. C'est vrai que cela a été une phase compliquée.

Lors des entraînements, tout le monde travaillait bien. Il manquait peu de choses pour que les rencontres basculent en notre faveur. Depuis quatre matchs, le travail paye. Même s'il y a encore du déchet dans notre jeu, la finition est de plus en plus efficace et cela nous permet d'engranger des victoires. En ce moment, la période est plutôt positive mais elle est loin d'être parfaite et il ne faut pas se croire arrivés. Tout le monde en est conscient, nous restons vigilants.

Retour du Top 14 le week-end prochain, le Stade va à Lyon qui n'a pas été battu sur son terrain depuis un an et demi. Même si c'est un championnat différent, est-ce que la victoire à Bath vous donne confiance pour ce déplacement ?

Notre résultat à Bath montre que nous sommes capables d'aller nous imposer à l'extérieur, que ce soit en Coupe d'Europe ou en Top 14. Mais chaque match est différent, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'une autre compétition. La semaine de préparation ne sera pas ordinaire puisqu'en ce moment a lieu le stage de l'équipe de France et quelques joueurs importants du groupe ne seront pas avec nous tout au long de la semaine. C'est une configuration particulière pour préparer les matchs même si nous y sommes habitués. Nous avons l'effectif pour palier ce genre d'aléas.

Nous allons nous préparer avec humilité. Si nous venons d'accumuler quatre victoires, nous savons très bien que tout peut être très éphémère. Il nous faut rester concentrés et travailler. A Lyon, nous nous déplacerons pour aller chercher le meilleur résultat possible en prenant le match dans le bon sens. Mais nous ne sommes pas dans une position particulière parce que nous avons gagné à Bath. Nous allons faire comme nous faisons depuis le début de la saison : prendre les matchs les un après les autres. Ce week-end face au LOU, la partie ne va pas être facile vu leurs résultats à domicile. Il y a énormément de qualité dans cette équipe, nous ne pouvons que nous attendre à un défi de taille.