Avant LOU-Stade Toulousain

Romain Millo-Chluski : « Se tenir prêts »

Avant LOU-Stade Toulousain

Ton dernier match remonte à la réception de Clermont, on t'imagine impatient de retrouver le terrain ?

Je suis ravi de revenir dans le groupe après cette longue période privé de jeu à cause d'une déchirure à la cuisse. Depuis quelques semaines, l'équipe montrent de très belles choses. Je suis content de reprendre du plaisir là où il est c'est-à-dire retrouver les copains, m'entraîner et postuler pour le match de Lyon ce week-end.


Il y a beaucoup d'absences dues au stage de l'équipe de France, cela fait une semaine un peu particulière mais je prends énormément de plaisir à me ré-entraîner avec les autres. Quand j'ai quitté le groupe, c'était dans une période compliquée. Je vois qu'il y a maintenant plus de sérénité et des sourires qui reviennent, ça fait toujours plaisir. Mais nous savons les efforts nécessaires pour garder cet état d'esprit.

Après une victoire en Coupe d'Europe, y a-t-il le risque que l'équipe se relâche avec ce déplacement de Top 14 ?

La décompression est impossible par rapport à l'engagement, dont le groupe a fait preuve ces dernières semaines, et à la remise en question, nécessaire, qui a eu lieu après le début de saison. Il serait dommage de faire un retour en arrière, tout le groupe en a conscience. Nous savons d'où nous venons et où nous voulons aller. Il y a eu une évolution, ce n'est pas pour prendre ce match contre le LOU à la légère, loin de là.

Il y a quelques années un déplacement chez un promu n’était pas le même challenge qu’aujourd’hui. Et samedi, vous vous déplacez chez une équipe invaincue chez elle depuis bientôt deux ans ?

C'est une équipe solide qui fait preuve d'un beau jeu à domicile. Pour nous, il s'agira, comme d'habitude de faire le maximum possible, et de proposer une copie dans la lignée de ces dernières sorties.

Après le faux pas à domicile face à Clermont, est-il impératif pour vous d'aller gagner à l'extérieur pour compenser ?

Quand on regarde le tableau, nous sommes 8ème. Je ne sais pas si cela aura lieu ce week-end mais il s'agira soit d'attendre un faux pas de notre vis-à-vis soit de nous prendre nous-même en main. C'est la seconde option qui est la plus envisageable. Encore une fois, que nous nous déplacions ou que nous jouions à domicile, peu importe, ce que nous voulons, si ce n'est de gagner, c'est ramener quelque chose.

Les rencontres face au Stade Français et Toulon étaient accompagnées d’une certaine pression, dans la mesure où le droit à l’erreur était très limité. Le groupe se sent-il libéré maintenant que cette pression est sans doute un peu moindre ?

Il s'agissait de deux grosses équipes et nous sommes satisfaits de ces victoires mais si nous perdons ce week-end face à Lyon, nous retombons dans nos travers et nous dégringolons au classement. Nous jouons à l'extérieur face à une grosse équipe de Lyon qui impressionne à domicile, il faudra se tenir prêts sinon nous allons à l'encontre de graves déconvenues.

Lyon nous attend de pied ferme avec ses armes qui restent très efficaces. Il faut prendre cette donnée avec un peu de recul pour ne pas tomber dans nos travers. Il nous faut être exigeants et continuer comme le groupe l'a fait ces dernières semaines.

Le fait que vous ayez perdu chez des concurrents directs de Lyon vous met-il dans un contexte particulier puisque peut-être le LOU ne se donne pas le droit de tomber contre le Stade ?

Quand on prend match après match, c'est valable pour toutes les équipes toutes les semaines. Qu'il s'agisse de Lyon ou des autres équipes, pour le maintien, pour les six premières places ou le ventre mou, le but est de gagner à chaque fois. Et Lyon se fera un honneur de nous recevoir dans de très bonnes conditions.