Trois questions à

Luke Mcalister

Trois questions à

Tu n'étais pas présent contre le LOU le week-end dernier. Prêt pour Bordeaux-Bègles ?

J'avais mal à l'ischio-jambier la semaine dernière, il était un peu tendu. Et comme je n'ai plus vingt ans, on ne prend pas de risque. J'étais donc de repos le week-end dernier. Je me suis senti bien aux entraînements cette semaine et je postule pour l'UBB.

C'est une très bonne équipe qui joue un beau rugby. Ils envoient du jeu de partout, rapidement. Leurs avants jouent comme les trois-quarts. Leur ailiers sont très bons, je pense notamment à Talebula. Il ne sera pas là ? Tant mieux pour nous (rires) ! De toute manière, c'est un gros match qui nous attend. Si nous pouvons gagner là-bas, c'est vraiment bien pour l'équipe et le moral.

Mais la rencontre s'annonce animée, il va y avoir de l'ambiance. C'est une équipe difficile à jouer, d'autant plus dans le stade Chaban-Delmas. Mais nous avions gagné contre eux dans les dernières minutes en 2012/2013, rien n'est impossible.

Après cinq défaites, vous comptabilisez cinq victoires. Où en est l'équipe ?

Les semaines sont plus agréables lorsque l'on gagne le week-end, c'est certain ! L'équipe est maintenant dans une bonne dynamique. Nous avons continué à travailler et le moral est au beau fixe. Mais nous ne sommes encore qu'à la huitième place du classement. Il nous faut amasser des points dans ce Top 14 qui est très serré.

Tu connais Pierre Bernard depuis longtemps, as-tu été surpris lorsqu'il est apparu sur la liste pour l'équipe de France ?

C'est un copain, je suis content pour lui et c'est surtout mérité. Et je n'ai pas été surpris du tout. Il a beaucoup progressé avec l'UBB ces dernières saisons. C'est un joueur de qualité avec une bonne vision du jeu. Il sait comment attaquer la ligne, et il se montre impeccable au pied.

Mais s'il ne joue pas, Lionel Beauxis sera là. Il joue un peu plus profond. C'est un joueur malin, il capte très vite les espaces exploitables à l'arrière.