Stade-Glasgow

Gaël Fickou : « Remettre la marche avant »

Stade-Glasgow

 

L’analyse vidéo du match face à Grenoble vous a-t-elle apporté un éclairage nouveau sur les raisons de cette défaite ?

Tous les lundis nous avons une séance vidéo qui nous permet de mettre le doigt sur ce qui n'a pas fonctionné le week-end précédent. Cette fois-ci, cela était d'autant plus important d'analyser nos lacunes puisque nous avons perdu à domicile. Ce n'est pas facile à entendre mais cela fait partie de notre sport.

Nous n'avons pas été assez disciplinés et nous avons trop subi les attaques adverses. Malgré tout, le groupe a quand même fait un match correct. Le résultat s'est joué sur des détails et nous savons que dans le rugby, ils font la différence.
Nous n'allons pas nous donner d'excuse mais nous revenions de vacances et ce n'était pas évident de gérer la reprise après une bonne série.

Ce sont des éléments qui vous donnent des pistes pour préparer le match contre Glasgow ce week-end dans la mesure où cette équipe encaisse très peu de points et que, contre Grenoble, le réalisme n'a peut-être pas été au rendez-vous côté toulousain. On touche là à l’une des clés de la rencontre ?

Exactement, Glasgow a une très bonne défense et un beau collectif. Cela va être un test puisque nous allons nous mesurer à une équipe presque nationale. C'est une bonne chose pour nous. Et j'espère que nous serons à la hauteur.


On imagine que le staff vous a mis en garde contre cette équipe de Glasgow. Que dire au sujet de cette équipe ?

Nous sommes prévenus, et nous nous sommes d'ailleurs toujours bien gardés de sous-estimer Glasgow. Nous avons vu leurs résultats et leurs matchs. C'est une équipe qui actuellement est très en forme et enchaîne les grosses performances. Ils ont un bon groupe et produisent un beau jeu. Nous sommes prévenus, il nous faudra être prêts et concentrés sachant combien ce match va être compliqué. La défaite contre Grenoble n'a pas été évidente, il est maintenant nécessaire de nous remobiliser pour remettre la marche avant.

Pour vous, l'objectif sera sûrement d'éviter une deuxième défaite consécutive à domicile qui mettrait un coup d'arrêt après autant de bonnes semaines ?

Oui, d'autant plus que nous jouons à la maison ! Il est très important pour nous de gagner ce genre de match, que ce soit pour les supporters ou pour le club. Nous nous sommes déjà inclinés deux fois à domicile cette saison. Cela doit maintenant être interdit, devant notre public, chez nous.

On a tendance à attendre beaucoup de toi dans la mesure où tu as montré de bonnes choses très jeune. Est-ce que cela représente une certaine pression pour toi ?

Ce n'est pas quelque chose de lourd à porter. C'est important pour moi de savoir que les gens comptent sur moi. C'est mon rôle de ne pas les décevoir, de continuer à travailler et être sérieux et assidu pour pouvoir encore progresser et franchir des étapes.

Il me reste beaucoup à apprendre, ce n'est jamais fini. J'ai eu la chance de commencer tôt avec le Stade Toulousain et l'équipe de France. Aujourd'hui, il y a des périodes où je joue moins dans les deux équipes, à moi de travailler et d'être bon sur le terrain pour revenir. Il arrive d'avoir des coups de moins bien, rien n'est linéaire, tout bouge. On n'est jamais très compétitif toute la saison, c'est très rare. Il y a des pics de forme, et il y a des périodes creuses. A chacun d'écourter ces moments-là.

Y a-t-il des secteurs sur lesquels tu travailles particulièrement ?

Non pas tellement, je travaille un peu tout. Je fais en sorte d'être bon collectivement surtout. Après individuellement, j'essaye d'être le plus juste possible en étant plus précis sur les passes, sur les détails d'une action.