ERCC - J3

Census Johnston : « Glasgow, un challenge »

ERCC - J3

 

Quelle analyse avez-vous faite du match contre Grenoble ?

Plusieurs choses ont affecté notre jeu. Nous avons passé du temps à tout débriefer en séance vidéo afin d'identifier ce que nous devions travailler et améliorer pour cette semaine. De nombreuses fautes ont été commises contre Grenoble et certaines de nos décisions n'étaient pas les bonnes.

Mais peut-être que cette situation tient au fait que nous avions gagné plusieurs matchs à la suite avant la trêve. Maintenant, nous nous devons de travailler encore plus dur pour préparer la réception de Glasgow.

Dimanche, c’est donc le retour de la Coupe d’Europe, avec une équipe de Glasgow qui a des allures d’équipe nationale écossaise ?

Glasgow est une très bonne équipe qui depuis le début de la saison excelle, que ce soit dans son championnat ou en Coupe d'Europe. Leur paquet d'avants est vraiment solide, c'est un de leurs éléments clés. C'est quelque chose sur laquelle nous avons travaillé en préparation de ce match.

Effectivement, ils sont quasiment tous dans l'équipe d'Ecosse. Et cette sélection nationale a failli gagné les All Blacks lors de la dernière tournée. La performance qu'ils ont réalisée montre la qualité de leurs joueurs que personne ne semblait vraiment connaître. Cela va être un challenge pour nous de les affronter. Nous allons tenter de nous mettre dans une bonne position pour la suite du championnat.

Lors de la dernière compétition européenne, la double confrontation avait été compliquée puisque le Connacht avait créé la surprise en s'imposant à Ernest Wallon.

Nous ne voulons pas refaire la même erreur que l'année dernière. Nous aurions dû gagner mais nous n'avions pas réussi à enfoncer le clou et cela a fini par nous coûter cher. Nous voulons essayer de faire mieux dans cette Coupe d'Europe que l'année dernière et cela commence ce week-end.

Est-ce que le fait de jouer la même équipe, deux week-ends de suite, représente quelque chose de particulier pour toi ?

C'est difficile parce que lors du premier match, on ne sait pas exactement à quoi s'attendre. On est un peu dans la découverte. Et le week-end suivant, on joue souvent en fonction du résultat de la première rencontre. L'année passée, quand le Connacht est venu, les gens s'attendaient à ce que nous gagnions et finalement nous n'avons pas fait un bon match. Puis nous sommes allés chez eux et avons réussi à faire une bonne performance. C'est pourquoi il nous faut faire en sorte d'assurer ces deux prochaines semaines parce que nous savons à quel point ces résultats seront cruciaux pour la suite de la Coupe d'Europe.

On compte beaucoup de joueurs indisponibles dans les lignes arrières. Est-ce que cela met un pression supplémentaire sur l'équipe à la veille de ce match dont le niveau s'annonce somme toute élevé ?

Nous devons jouer ce match sans des éléments comme Luke. Mais il est de la responsabilité de tous de faire en sorte que tout se passe bien. A nous de montrer notre capacité à s'entraider et à partager la charge de travail sur le terrain. Cela va être un point capital de la rencontre de dimanche.