Glasgow-Stade

Romain Millo : « Plus de réalisme »

Glasgow-Stade

Le match retour de la double confrontation face aux Glasgow Warriors aura lieu samedi, comment appréhendes-tu ce déplacement ?

Peu de personne en parle mais Glasgow est une équipe très compétitive, intelligente. Les adjectifs ne manquent pas pour la décrire. Il s'agira pour nous d'au moins reproduire la bonne performance de dimanche dernier. Nous avons quelques détails à corriger, sachant que la rencontre à venir sera compliquée, avec un public hostile. Tous les ingrédients seront réunis pour faire un grand match de Coupe d'Europe.

Jouer la même équipe à une semaine d’intervalle est l’une des spécificités de la Coupe d’Europe. En quoi cela influe-t-il sur la préparation ?

Cette semaine, nous avons surtout privilégié la récupération et l'analyse vidéo parce qu'il y a eu un énorme de temps de jeu dimanche dernier, environ quarante minutes. Cela montre bien que Glasgow est une équipe qui joue du début à la fin.

L'objectif à mi-chemin de cette double confrontation est de ne pas couper, ne pas perdre le rythme et peaufiner les petits détails qui nous permettront de faire une bonne performance.

Nous devons améliorer notre prestation dans la zone de marque pour faire preuve d'un peu plus de réalisme. Nous devons rester dans une dynamique de solidarité : malgré nos quelques plaquages manqués dimanche, l'équipe a toujours su répondre de la meilleure des façons. Faire preuve d'une plus grande réactivité au soutien du porteur de balle sera un point clé de la rencontre dans la mesure où ces Ecossais analysent très bien la situation. Il nous faudra être efficaces dans la libération de nos ballons et assurer la continuité du jeu.

De bonnes occasions se sont présentées à vous au cours de la première rencontre, quels éléments vous ont empêchés de les concrétiser ?

Il y avait de belles occasions, c'est vrai. Mais nous avons aussi vu que Glasgow, pendant vingt minutes, même à quatorze, ne lâchait rien. Nous avions face à nous, une équipe très dynamique qui pratique beaucoup les passes après contact et ne se consomme pas inutilement dans les rucks.
C'est le signe d'une équipe intelligente avec un ouvreur qui distribue très bien le jeu. Face à eux, il faudra faire le moins de faute possible si nous voulons essayer d'accrocher quelque chose là-bas.

Justement, l’un des points satisfaisants du match aller, c’est la discipline : avec très peu de fautes, vous avez su vous mettre au niveau exigé par la Coupe d’Europe ?

Exactement, nous savons que dans cette compétition la discipline est primordiale et nous avons su hausser notre niveau, du moins dans ce compartiment de jeu. Nous ne savons pas ce que nous réserve Glasgow samedi mais à l'extérieur de toute façon, il faudra être encore plus perfectionniste si nous ne voulons pas encaisser trop de points.

Les conditions du match retour contre Glasgow s'annoncent difficiles, ce qui risque de compliquer un peu les choses comme contre Grenoble il y a deux semaines.

Nous ne nous attendons pas à avoir des conditions météorologiques idéales à Glasgow. Cela nous poussera à encore plus de concentration sachant que chaque passe sera compliquée à effectuer. La vigilance sera de mise pour se mettre dans les conditions du très haut niveau.
Nous connaissons la qualité des joueurs qui composent cette équipe de Glasgow. Pour l'instant, nous avons les cartes en main. Le gros point positif est qu'ils n'aient pas pris de bonus défensif chez nous mais tout sera remis en question si nous passons à travers là-bas.

Comment le groupe a-t-il cerné cette équipe écossaise ?

C'est une équipe de haut niveau, que ce soit dans la vitesse de déplacement ou dans la vision du jeu. Il ne faut pas s'endormir en défense et énormément communiquer. Monter très vite nous permettra de couper toute action offensive et il faut être efficace surtout dans le un contre un.

Ils aiment beaucoup jouer, déplacer le ballon et les cibles. Nous devons nous préparer en conséquence parce que la moindre erreur se paye cash. Nous ne pouvons pas avoir de satisfaction particulière quant au premier match parce que Glasgow ne va pas abandonner la première place de la poule si facilement. Ils seront sûrement très revanchards.