Réaction

Guy Novès : « On peut ne pas se qualifier »

Réaction

Après votre match à Glasgow, avez-vous le sentiment d'avoir fait un grand pas vers les quarts de finale de Coupe d'Europe ?

Ce n'est pas le sentiment majeur qui nous anime. Ce dont nous sommes convaincus, c'est qu'il reste deux matchs de poule dans cette Coupe d'Europe et si nous les perdons, ce qui est une possibilité compte tenu de la qualité des adversaires, on peut ne pas se qualifier à l'heure actuelle.

Nous avons réalisé samedi ce qui représente pour nous un exploit puisque Glasgow, tout comme Bath, était invaincu. Cela nous fait énormément de bien au moral. Sportivement, nous savons qu'il nous reste des matchs intéressants à jouer dans la mesure où la qualification sera en jeu.

Ce week-end, retour au Top 14 avec un déplacement à Montpellier. Avez-vous en tête de revenir dans les six premières places qualificatives ?

Nous sommes conscients du contexte. Montpellier a préparé pendant ces derniers week-ends notre réception en alignant des équipes mixtes de manière à bien mobiliser l'effectif pour ce week-end. Ils ont mis beaucoup de joueurs au repos pour nous recevoir dans les meilleures conditions. Le Top 14 est une autre compétition. En avance, notre priorité sera la réception du Racing.

En quoi ce bon parcours européen peut vous aider à vous relancer en championnat ?

Pour moi, rien du tout. Ce sont deux compétitions différentes, chacune se gère d'une manière différente, avec une approche spéciale. Nous devons gérer l'effectif en tenant compte de toutes les contraintes nationales et internationales. Ce qui fait que nous avons des joueurs que l'on peut utiliser, d'autres non. On ne peut pas aborder les compétitions de la même manière.

Pensez-vous que votre venue à Montpellier sera une bonne occasion pour les Héraultais de se rassembler après des semaines difficiles ?

Objectivement, autant ils n'étaient pas biens face à Brive chez eux, autant ils ont montré un très bon niveau à Bath ce week-end, même sans des joueurs comme Mas et Fall. Je pense qu'aujourd'hui, ils sont en train de se remobiliser, de se reconstruire. Montpellier, comme nous à un certain moment, ne va pas perdre toutes ses valeurs en quelques semaines. Il est bien évident que cette équipe, qui a été d'une grande qualité ces dernières années, n'a pas perdu son rugby.

Comment vous préparez-vous à cette révolte attendue de Montpellier ?

Ce matin, nous avons simplement été dans une phase de récupération. J'ai vu très peu de joueurs. Nous travaillons comme nous le faisons d'habitude en nous concentrant sur nous. Nous essayons de réfléchir et de décider quels sont les joueurs que nous laisseront au repos, en pensant surtout au Racing Metro, et quels sont ceux que nous allons pouvoir amener afin d'avoir une équipe la plus compétitive possible à Montpellier.

L'infirmerie se vide peu à peu. Avez-vous des nouvelles des blessés ?

Tous les joueurs qui sont blessés vont mieux. Gillian Galan et Toby Flood courent de nouveau. Schalk Ferreira n'a pas encore repris. Mais Tolofua va bientôt réapparaître.