Après Stade-Racing

Yann David : « Une victoire quand même »

Après Stade-Racing

On imagine que cette victoire est un soulagement pour l'équipe vu l'emballement de la fin de la rencontre.

C'est un « ouf » de soulagement ! Nous sommes satisfaits de la victoire, pas forcément du contenu. Nous restons perfectibles dans pas mal de domaines. En même temps, nous sommes tombés sur une belle équipe du Racing qui est venue ici avec de belles intentions. La partie a tourné en notre faveur cet après-midi, même si la manière n'est pas forcément là. Cela reste une victoire qui nous fait du bien. Nous avions vraiment besoin de se rassurer après la défaite ici face à Grenoble et celle à l'extérieur contre Montpellier. Nous allons continuer à prendre les matchs les uns après les autres et essayer de construire du mieux possible cette deuxième partie de championnat.

Nous avons senti que les envolées étaient difficiles cet après-midi.

Non, il n'y a pas eu trop de poésie sur le terrain. Les conditions ne s'y prêtaient pas tellement. Le Racing Metro a produit du jeu et a été très solide en défense. Nous avons essayé de nous en sortir en nous appuyant sur nos bases et en étant solidaires en défense. Cela a bien réussi.

Le choix du Racing de prendre la touche à la fin du match plutôt que d'opter pour la pénalité et revenir dans le point de bonus défensif vous a-t-il surpris ?

Surpris peut-être pas mais vu de l'intérieur, cela a été en tout cas très stressant. Ils étaient en position de force et dominateur sur la fin du match. Ils auraient très bien pu tenter les trois points mais ils ont tenté la touche. C'est tout à leur honneur.

Comme tu l'as dit, les conditions aujourd'hui n'étaient pas faciles. Expliquent-elles le faible volume de jeu ?

Les conditions ne doivent pas être une excuse. C'est vrai que la défense du Racing Metro nous a beaucoup étouffé et a réussi à nous mettre sous pression. Cela a rendu la production de jeu compliquée mais nous avons su rester patients et profiter de leurs fautes, et même de leur infériorité numérique.

Nous sommes restés solidaires notamment sur les rucks où nous avons pu récupérer des ballons et des pénalités. Nos buteurs étaient plutôt en réussite ce soir, c'est tout bonus pour nous.

Est-ce que la physionomie du match tient au fait qu'il s'agisse du Boxing Day, ce match de fin d'année avec pas mal de jours de vacances ?

Je ne pense pas parce que les joueurs du Racing aussi ont eu une préparation compliquée, comme toutes les équipes du Top 14. Il ne faut pas se trouver d'excuses, c'était un match avec un peu moins de jeu que d'habitude mais c'est une victoire quand même.