Réaction

Clément Poitrenaud : « Ce n'est pas fini »

Réaction

Quelle est ta réaction à chaud après cette première défaite européenne de la saison ?

C'est forcément décevant pour nous puisque nous partions avec la possibilité de s'assurer une place en quart de finale, que ce soit à domicile ou à l'extérieur. Nous nous donnions les moyens d'accéder à ce stade de la compétition et aujourd'hui nous leur avons permis d'avoir les cartes en main pour la suite. C'est un coup dur.

Que dire du score qui au bout du compte s'avère assez lourd ?

Nous nous donnons malgré tout les moyens de revenir dans la partie, à un moment nous sommes même en position d'égaliser. Cela aurait peut-être mis un peu plus de pression et la fin de match aurait tourné en notre faveur. A la place, ils ont remis un coup d'accélérateur et ont réussi à accrocher le bonus offensif. Cela ne s'est pas passé comme nous l'espérions.

Vous prenez plusieurs essais sur des contres alors que vous avez des initiatives et êtes plutôt dans le match.

Nous sommes dans le match mais Bath a été très opportuniste. Ils ont été très bons sur l'homme défensivement et ont réussi à nous arracher des ballons. Ils nous ont montré ce qu'ils pouvaient faire sur les contests dans les rucks. Nous les savions redoutables en contre attaque. Ils avaient d'ailleurs mis une composition d'équipe pour jouer vite, pour donner du volume au jeu. Et c'est ce qu'ils ont fait : ils nous ont mis trois essais sur des contres de 80 mètres joués de manière remarquable. Nous n'avons pas été surpris par la qualité de cette équipe. En revanche, nous pouvons êtres déçus de notre prestation à certains moments de la rencontre. Même si nous ne nous sommes pas désunis, même si nous sommes restés au contact, en fin de compte, cela fait quand même lourd.

Ce match contre Bath était pourtant une priorité pour le staff, et ce depuis plusieurs semaines. Est-ce que cela ne rajoute pas de la déception au résultat de ce soir ?

Je ne pense pas qu'il y ait de priorité, que ce soit en Top 14 ou en Coupe d'Europe. Tous les matchs sont difficiles, qu'ils soient à domicile ou à l'extérieur. La priorité est de gagner, à chaque début de rencontre pour les quinze joueurs qui débutent et les sept qui sont sur le banc de touche. C'est sûr qu'une rencontre comme ce soir est un match particulier, l'atmosphère de le Coupe d'Europe est quelque chose de spécial. Mais il ne faut plus se poser de question, à chaque fois que nous avons la chance d'être sur le terrain, il faut se donner à fond.

Vous restez quand même en tête de la poule avec un seul point d'avance sur Bath, votre destin est toujours entre vos mains.

Il nous faudra gagner avec le bonus offensif à Montpellier pour être sûrs de terminer à la première place. Cela donne une idée de l'ampleur de la tâche qui nous attend. Même si Montpellier n'a plus rien à jouer dans cette compétition, cela reste compliqué d'aller là-bas. Nous allons digérer ce match et nous préparer en conséquence. Ce n'est pas fini, nous avons encore 80 minutes pour se qualifier. Nous allons jouer notre chance à fond.

Peut-on dire que cette défaite est symptomatique de votre tâtonnement sur vos derniers matchs ?

On peut même dire de notre tâtonnement depuis le début de la saison. On est capables d'aller gagner à Bath et Glasgow puis de retour ici perdre contre Grenoble et se sauver de justesse contre La Rochelle. Même si ce sont de très bonnes équipes, il faut savoir qu'aujourd'hui nous avons joué le numéro 2 du championnat d'Angleterre.

Depuis le début de la saison, nous avons du mal à enchainer les performances. Même dans une rencontre, nous avons des difficultés à garder un niveau de jeu homogène. Nous avons des temps très forts et des temps faibles lors desquels nous avons tendance à encaisser pas mal de points. C'est sur cela qu'il nous faut travailler si nous voulons remonter au classement en championnat, si nous voulons espérer l'emporter la semaine prochaine à Montpellier et exister en cas de victoire en quart de finale de Coupe d'Europe.

On imagine qu'il va vous falloir digérer ce match au cours de la semaine pour vous rendre à Montpellier avec des idées claires ?

Exact mais il ne faut pas tourner autour du pot pendant cent ans : nous n'avons perdu qu'un match dans la compétition européenne. Nous aurions pu perdre à Bath puis à Glasgow, cela n'a pas été le cas. Nous avons perdu un match sur cinq. Nous savons que pour pouvoir sortir premiers de la poule dans cette compétition, même recevoir un quart de finale à domicile, nous n'avons pas le droit à plus d'un faux pas. Nous l'avons fait aujourd'hui. A nous maintenant de nous relever les manches et d'aller gagner à Montpellier.