Avant Castres-Stade

Y. Camara : « Montrer ce que je sais faire »

Avant Castres-Stade

Tu n'as pas pris part aux dernières rencontres européennes. On imagine que tu es satisfait de réintégrer le groupe ce week-end ?

Je suis revenu dans le groupe et c'est effectivement un grand plaisir de retrouver mes coéquipiers. Ces trois derniers mois étaient un peu compliqués pour moi puisque je jouais moins. J'ai été avec les Espoirs, j'ai joué quelques matchs avec eux. Cela m'a permis de bien travailler. J'ai eu la possibilité de m'exprimer sur le terrain et de prendre un rôle de leader sur certains points de jeu notamment la touche. Je ne l'ai pas vécu comme une sanction, je n'ai pas été puni. Le Stade Toulousain a des joueurs de très haut niveau et la concurrence est telle qu'il faut être patient.

Tu connais un peu la même situation que Gaël Fickou à une époque. As-tu aussi la sensation que la deuxième saison avec l'équipe une est plus difficile encore que la première ?

Nous n'avons pas vraiment échangé sur ce point avec Gaël. Il joue cette saison, comme l'année dernière. Tout se passe bien pour lui. Me concernant, je ne joue pas autant de matchs que lui mais je ne me déplais pas. Cela fait partie du jeu.

La seconde saison est plus difficile, surtout qu'il n'y a pas de blessé et que beaucoup de monde postule pour la Coupe du Monde. Je savais que cela serait le cas mais c'est dans cette situation que les joueurs de haut niveau se révèlent. Il faut s'accrocher, même avec moins de temps de jeu et beaucoup de joueurs devant soi. L'an dernier, j'ai pu m'exprimer parce qu'il y avait des joueurs absents pour cause de blessure ou de sélection en équipe de France.

Ces prochains mois vont être décisifs pour le club. Ce sera sans doute une bonne occasion pour toi de faire tes preuves avec en tête la Coupe du Monde ?

Je l'espère ! Ce sera une opportunité pour postuler sur ces matchs et pourquoi pas jusqu'à la fin de la saison. Je m'occupe d'abord de confirmer avec le Stade Toulousain. Pour ce qui est de la Coupe du Monde et de l'équipe de France, nous verrons après. Il faut d'abord jouer en club pour pouvoir espérer une sélection ou même y penser.

Vous avez un déplacement à Castres ce week-end pour la 17ème journée de Top 14. Comment prépares-tu cette échéance ?

Les Castrais se préparent à un gros défi et ils nous attendent sûrement de pied ferme, chez eux. Cette équipe dispose d'une grosse troisième ligne et cela risque d'être un match compliqué.

J'ai joué le week-end dernier en Espoir et je m'entraîne toute la semaine avec la première. Je ne me mets donc pas trop de pression même si je n'ai pas joué avec la une depuis quelques temps maintenant. Je ne pense pas vouloir en faire trop. Il faut rester soi-même et montrer ce que je sais faire.