Après CO-Stade

Trois questions à Jean-Marc Doussain

Après CO-Stade

C'est une bonne opération que vous avez réalisée à Castres samedi soir. Selon toi, qu'est-ce qui a fait la différence sur ce match ?

Tout le monde a la fin du match était content, cette victoire fait du bien même si cela a été compliqué de gagner à Castres. Notre solidarité en défense a été très importante. Sur ce point de jeu, c'est peut-être un match référence même s'il y en a eu d'autres. Il faut tirer les leçons du passé et ne pas refaire les mêmes erreurs.

 Il y a eu aussi du mieux en mêlée où nous avons plus dominé que les derniers matchs. Nous avons vu qu'avec des terrains boueux, cela fait la différence. Maintenant nous pouvons partir une semaine en vacances parce qu'il y a besoin de couper, que ce soit mentalement ou physiquement. Cela va faire du bien à tout le monde.

As-tu vraiment la sensation que cette trêve est nécessaire à ce point de la compétition ?

Les organismes sont fatigués. Nous restions sur deux défaites contre Bath puis à Montpellier, tout le monde a laissé du jus et, mentalement, nous avons pris un coup sur la tête. Il y a eu une remise en question et en plus les résultats de la 17ème journée nous arrangent un peu. Nous sommes dans les six et il faut maintenant y rester. Il faut rester mesuré sur cette victoire parce que Castres nous a proposé du jeu. Nous sommes contents de gagner ce soir mais nous n'allons pas tirer de plan sur la comète.

Nous avons senti plus de fluidité dans le jeu entre Toby Flood et toi lors de ce match.

Je ne pense pas qu'il faille s'inquiéter de la charnière du Stade Toulousain. Toby Flood est un grand joueur, il n'a pas soixante sélections avec les Anglais par hasard. Le fait de pouvoir travailler ensemble un peu plus souvent porte ses fruits. Si nous gardons cette rigueur dans notre jeu, la charnière et l'équipe entière, nous allons peut-être rester dans les six et nous qualifier plus facilement.