INTERVIEW

Imanol fait le point

INTERVIEW

Blessé lors de la réception de La Rochelle, le 10 janvier dernier, c'est en spectateur qu'Imanol Harinordoquy a vécu l'élimination européenne survenue face à Bath et Montpellier. Evidemment déçu par cette sortie de route, le troisième ligne, qui espère faire sa rentrée face au LOU, samedi à Ernest Wallon, évoque l'importance de toutes les échéances à venir pour son club.

"A titre personnel, l'élimination en Coupe d'Europe a été très frustrante parce que je n'étais pas sur le terrain. Quand on n'est pas acteur, on subit les événements et on se sent impuissant. Mais cela a surtout été difficile pour l'équipe, parce que nous avions fait ce qu'il fallait en gagnant les quatre premiers matchs de la phase de poule. Perdre d'un point à Montpellier alors que les Héraultais n'avaient rien à jouer, c'est évidemment dommageable.

La coupure internationale est intervenue après notre victoire à Castres. Or, c'est toujours bien d'enchaîner, de pouvoir travailler sur le match, se reporter sur ce qui a été fait et travailler les défauts. On sait que le Tournoi des VI Nations est une période compliquée pour les clubs, qui doivent gérer les coupures et les absences des internationaux. Ce n'est jamais évident.
Même si cela fait du bien de couper et partir un peu en vacances, nous ne sommes pas en mesure de pouvoir nous relâcher. J’espère que tout le monde est resté concentré sur ce qui nous attend. Aujourd’hui, nous n’avons plus que le championnat pour objectif, et à la lecture du classement, il est évident que chaque match va être très important".