Top 14 - 18ème journée

Toby Flood : « Ne pas perdre notre dynamique »

Top 14 - 18ème journée

Penses-tu que la semaine de vacances est tombée à point nommé ?



Ce genre de coupure est une chose assez nouvelle pour moi. Cela fait partie des petites différences qu'il peut y avoir entre l'Angleterre et la France. Même pendant le Tournoi des VI Nations, nous continuions à avoir des entraînements. Mais le Top 14 commence tôt et se termine tard dans l'année. Il est donc opportun de se reposer quand le calendrier le permet. Les entraîneurs et préparateurs physiques y veillent afin que nous puissions récupérer au mieux.
 
La dernière fois que nous sommes partis en vacances, nous avons essuyé une défaite contre Grenoble alors que nous étions restés sur une belle victoire contre Bordeaux-Bègles. Cette fois-ci, nous avons également gagné à l'extérieur contre Castres et de retour de la trêve, nous faisons en sorte d'être prêts pour le match contre Lyon et ne pas perdre la dynamique de notre dernière victoire.
 
Le dernier résultat à Castres a-t-il apporté une certaine confiance, que ce soit à titre individuel, puisque tu as marqué tous les points du Stade, ou au niveau collectif ?
 
Il était dit que le match à Castres serait compliqué, contre une équipe en position de relégable. Mais nous avons été en maîtrise du match. Notre mêlée et notre touche ont été bonnes et dans les conditions d'un terrain boueux, on sait que la conquête est très importante. Les avants ont été très bons et il faut les en féliciter.
 
N'importe qui aurait pu marquer l'essai et passer les points au pied, ce n'était pas juste moi. Tous ensemble nous avons fait en sorte de rester devant au score. L'équipe peut construire sur cette performance et cela apporte forcément de la confiance.
 
Le Stade a déjà perdu deux fois à domicile en Top 14. Une troisième défaite serait problématique pour la fin du championnat. Est-ce que cela représente une certaine pression ou vous réussissez à en faire abstraction ?
 
On peut appréhender cela de deux manières. Nous pouvons dire que nous avons perdu deux fois à domicile et que ce n'est pas idéal parce que l'année dernière, le Stade ne s'est incliné qu'une seule fois à la maison en Top 14. Mais cette année, nous nous sommes imposés plus souvent à l'extérieur. Nous avons gagné à Lyon, à Bordeaux-Bègles et à Castres lors de la dernière journée. Ce sont des matchs que le Stade n'avait peut-être pas gagné la saison précédente.
 
Au bout du compte, le bilan n'est peut-être pas si mauvais. Même si nous savons très bien que les matchs à domicile implique un niveau d'exigences plus élevé. Mais la pression ne doit pas être négative. Nous devons arriver au stade en nous disant que nous devons gagner, parce que c'est la raison pour laquelle nous entrons sur le terrain.
 
Tu avais joué la totalité du match contre Lyon en novembre dernier. Quels souvenirs as-tu de cette rencontre et de l'équipe en elle-même, bien que le LOU ait beaucoup évolué depuis le début de la saison ?
 
Quand je repense à ce match, je ne dirai pas que nous avons été chanceux parce que nous méritons de gagner. Mais nous avons marqué deux essais en première mi-temps qui venaient de loin notamment avec une percée de Timoci. Cette équipe de Lyon a peut-être trop essayé en deuxième période, faisait des erreurs et nous rendait le ballon. C'était un match compliqué, technique parce que le LOU alternait entre du jeu d'avants puis de trois-quarts. Ils ont de bons joueurs et la rencontre de samedi promet d'être ardue.