Stade-Montpellier

Guy Novès débriefe le match

Stade-Montpellier

Yacouba Camara a dit après le match avoir repris confiance après votre discours à la pause, en quoi a-t-il consisté ?

A la première mi-temps, nous avons eu beaucoup de difficultés parce qu'il y avait un petit vent contre nous. Compte tenu des circonstances de match, qui débute avec beaucoup de pénalités, un carton jaune, nous n'arrivons pas à bien entrer dans le match. Basculer à 6-6 à la pause n'était pas une mauvaise chose. Le but à la pause était d'entretenir cette confiance pour attaquer la seconde mi-temps avec un moral de vainqueur mais aussi leur donner quelques consignes de jeu qui ce sont soldés par deux essais, sur deux jeux au pied particuliers et un peu de réussite sur le premier.

Vous sentiez que vos joueurs avaient besoin d'être remobilisés pour repartir de plus belle ?

Il me semble qu'il est normal quand on tient la barre de ne pas fermer les yeux et donner des coups de fouet. Je sentais que nous avions le potentiel pour y arriver. Il y avait un bras de fer, notamment en mêlée. Elles étaient équilibrées, on sentait qu'une équipe allait prendre le dessus. On sent que les choses peuvent s'ouvrir mais il a fallu quand même un petit exploit de ce filou de Vincent Clerc qui marque ce premier essai pour nous faire du bien, puis par la suite, cette magnifique chandelle de Luke.

Quand vous êtes devant au score, il est plus facile d'entretenir la dynamique que lorsque vous courrez après le score. C'est pour cela que nous avons failli tomber 9 à 0 dans ce match. Finalement nous revenons au score. C'est sûrement un peu de réussite puisque dans ces périodes-là Montpellier était récompensé dans ces fameux rucks.

Peut-on dire qu'il suffisait finalement de provoquer sa chance ?

Comme dans la vie de tous les jours ! Mais il fallait aussi profiter du vent, quand vous l'avez dans le dos, le jeu au pied est un peu plus facile. Nous avons rencontré des problèmes en touche en première période, nous perdons pas mal de ballons. Nous réglons bien la mire par la suite. Nous faisons de très bonnes prestations en mêlée lors de la seconde mi-temps. Mais évidemment il nous manque une ou deux actions ballon joué debout.

Les derniers rucks contestés par Toulouse auraient mérité autre chose qu'un ballon rendu en mêlée puisqu'en début de partie nous avions été énormément pénalisés là-dessus. Je n'ai pas compris ces derniers ballons où nous étions deux sur le porteur de balle sans être récompensés. Je râle un petit peu après la faute sanctionnée sur Lamboley alors qu'il essayait de sortir un joueur en position de hors jeu. Notre joueur est sanctionné à juste titre mais l'adversaire ne l'est pas. C'est à ne plus savoir que faire.

Montpellier était encore une fois venu nous poser des problèmes. Ils ont failli y arriver mais nous les avons battus cette fois-ci de cinq points : c'est un peu plus que la dernière fois.