Après Brive

Yann David : « Une cohésion retrouvée »

Après Brive

 

Peut-on dire que le match contre Brive est jusqu'ici le plus abouti de votre saison ?

Par rapport aux matchs que nous avions l'habitude de réaliser à domicile, il est vrai que celui-ci fait partie de nos prestations les plus abouties. Nous sommes très satisfaits d'avoir su livrer bataille contre cette belle équipe de Brive. Nous n'allons pas nous emballer pour autant et garder les pieds sur terre.

Il est pourtant difficile de ne pas faire de vous des candidats très crédibles au top 2...

Nous prenons (sourire) ! Nous regardons comment les choses évoluent. Mais nous restons soudés dans notre bulle pour continuer à travailler en vue des derniers matchs de la phase régulière. C'est la seule certitude que nous devons avoir si nous voulons continuer à construire comme nous le faisons.

D'après toi, qu'est-ce qui a changé depuis le début de la saison ?

Il est difficile de trouver une vérité dans le sport mais ce qui est sûr c'est que, dernièrement, nous avons su retrouver une certaine cohésion dans notre jeu. Une certaine confiance aussi. Cela nous a permis de reprendre du plaisir sur le terrain. Nous essayons de conserver cette dynamique depuis quelques semaines. Et aujourd'hui, cela nous a réussi. Nous allons bien nous reposer et repartir au boulot lundi pour défier Grenoble chez eux la semaine prochaine.

Nous avons senti l'équipe très ambitieuse d'entrée de jeu, était-ce une volonté de votre part ?

Nous savions que Brive allait nous proposer beaucoup de combat et nous voulions répondre présents dès le début du match. Nous avons essayé d'alterner jeu au près, au large et au pied. Cela a marché sur ce match. Nous avons bien su temporiser quand il le fallait. Le choix des pénal'touches n'était pas spécialement prémédité. Mais au vu de la physionomie du match, nous avons voulu continuer à créer du jeu, à mettre la pression.

Nous n'allons pas nous mentir, nous sommes très satisfaits de cette belle victoire. Mais nous devrons passer à autre chose dès lundi.

Les suporters du Stade Toulousain ont chauffé Ernest Wallon cet après-midi et vous ont portés jusqu'au bout. Quel impact cela a-t-il eu ?

Cela nous a fait beaucoup de bien de sentir ce public du Stade pousser aussi fort derrière nous. Les entendre nous supporter a été un élément important dans les têtes de chacun. Les dernières performances que nous avions faites à domicile ne les avaient pas trop gâtés, nous jouions avec le frein à main. Ce soir, nous avons su reprendre du plaisir et je pense que les supporters en ont pris aussi.