Avant la 26ème journée

Sébastien Bezy : « Comme un match couperet »

Avant la 26ème journée

 

La belle série du Stade s’est arrêtée samedi dernier à Grenoble. On imagine que l'objectif de cette semaine était de remettre la marche avant alors que les phases finales arrivent à grands pas ?

Nous avons fait en sorte de corriger les points sur lesquels nous avons pêchés à Grenoble. Nous avons été agressés d'entrée de match sur les rucks. Sur les plaquages, les Grenoblois se sont montrés intraitables. Nous n'avons pas réussi à avancer si l'on compare avec notre performance contre Brive. Nous avons discuté de cela au cours de la semaine et nous allons essayer rectifier ces points-là ce week-end.

Le week-end dernier, la tension était véritablement palpable sur le terrain. Est-ce un élément qui vous a en quelque sorte desservi ?

Peut-être avons-nous été surpris par l'engagement de Grenoble. Nous étions lourdement menés à la mi-temps. Cela a sans doute joué sur notre état d'esprit. Nous ne nous sommes pas assez concentrés sur notre jeu. Je pense que cela fait partie des points qui nous ont fait défaut.

L'affiche de cette dernière journée de phase régulière à Ernest Wallon n'est pas des moindres. L'UBB se présente de nouveau comme un candidat au top 6. Le challenge sera de taille pour bien clôturer cette partie du championnat.

Bordeaux-Bègles va forcément venir chercher sa qualification. Nous battre est la condition sine qua none pour eux s'ils veulent poursuivre dans ce championnat. Nous nous attendons à un match très difficile.

Nous concernant, nous ne pouvons pas nous permettre de rééditer la contre-performance de la semaine dernière en vu de l'approche des phases finales. Il nous faut retrouver la dynamique que nous avions avant Grenoble.

D'autant plus qu'h
istoriquement, l'UBB a bien souvent posé des problèmes au Stade. On peut supposer qu'ils auront également en tête le résultat du match aller... Beaucoup d'éléments qui annonce un match très engagé ?

Sur les deux dernières années, l'UBB n'était pas passée très loin de s'imposer à Toulouse. Tous ces éléments laissent présager un match difficile face à une équipe qui ne joue pas sa place en Top 14 mais en phase finale cette fois-ci. Nous allons déjà l'appréhender comme un match couperet puisque les Aquitains le joueront comme tel.

Samedi dernier, nous avons eu pas mal de déchets dans notre jeu mais nous ferons en sorte de continuer à produire et à relancer comme nous l'avons fait ces dernières semaines.

Tu étais titulaire lors du match aller à Bordeaux-Bègles, quel souvenir en as-tu ?

Nous avions un peu subi les vingt premières minutes. Il avait été difficile de mettre la main sur le ballon. Mais nous réussissons à marquer un essai qui nous donne un élan positif. Nous menons sur le reste du match jusqu'à ce que l'UBB revienne en course avec un essai dont la transformation peut nous priver de la victoire. Pierre Bernard la rate, le Stade s'impose.

Sur le match, nous méritons quand même de gagner. Nous avions produit un bon jeu et répondu présents en défense. Notre victoire n'était pas imméritée.