Stade-Racing 92

Trophée de Coubertin

C’est en hommage au Baron Pierre de Coubertin, porteur des valeurs de l’arbitrage et du rugby, que le Racing Metro 92 et le Stade Toulousain ont conjointement lancé le « Trophée de Coubertin ». C’était lors de la saison 2010-2011.

Créé en 1882, le Racing affronte dix années plus tard, le 20 mars 1892, le Stade Français pour la première finale du Défi interclubs de rugby devant 2000 personnes sur la pelouse de Bagatelle dans le Bois de Boulogne. Le Racing remporte le titre, sous l’arbitrage du Baron Pierre de Coubertin, sur le score de 4 à 3.

Le défi, qui deviendra par la suite le championnat de France, était défini par les responsables de la compétition comme suit : « Il est donné pour le match un Bouclier : l’association victorieuse en aura la garde pendant un an ». Le Racing fut ainsi le premier club titré de France.

Né d’une fusion entre deux clubs estudiantins, le Stade Toulousain voit officiellement le jour en 1907. Dans le même temps, des notables regroupés dans la SA, devenue les Amis du Stade, achètent le terrain des Ponts-Jumeaux pour y organiser leurs premières rencontres. Au fil des saisons, le Stade Toulousain est devenu le club le plus titré de France.

C’est ainsi que les deux clubs, tous deux parmi les plus titrés du championnat, ont souhaité rendre hommage aux valeurs fondamentales et historiques du rugby et de l’arbitrage. Adversaires sur le terrain, ils se sont rassemblés autour d’un projet sportif commun, le « Trophée de Coubertin ».

Créé il y a cinq ans, ce dernier est remis à la meilleure équipe, en l’occurrence celle qui compte le plus de points terrain à l’issue des deux rencontres qui les ont opposées lors de la phase régulière. Le vainqueur conserve la garde du trophée pendant un an et chaque saison, il est remis en jeu.

En 2010-2011, c'est le Racing Metro qui s'était adjugé le premier trophée : seulement battu 23-28 à l'occasion du match aller, les Franciliens avaient nettement pris leur revanche lors du match retour, au Stade de France, en s'imposant 43 à 21. Cette rencontre avait été un véritable désastre pour les Rouge et Noir, qui voyaient la coupe leur échapper et perdaient également leur capitaine, Thierry Dusautoir, sérieusement blessé.

En 2011-2012, au terme d'un match d’une intensité exceptionnelle, le Stade Toulousain s'était imposé 41-36 face aux Racingmen, le samedi 10 février au Stadium.
Puis, lors de la 16ème journée de Top 14, les Toulousains étaient allés chercher une victoire précieuse au Stade de France sur le score de 19 à 13, ce qui leur permettait de remporter le premier Trophée de Coubertin de l'histoire du club.

En 2012-2013, les hommes de Guy Novès conservaient l’avantage, sans contestation possible. Victorieux 32 à 13, bonus offensif en prime, lors de la première manche disputée dans la ville rose, ils doublaient la mise en l’emportant 27 à 26 au retour. C’est une transformation de Lionel Beauxis qui avait permis aux Toulousains de signer in extremis cette performance en terrain hostile.

En 2013-2014, les Stadistes s’adjugeaient leur troisième trophée consécutif, mais non sans douleur. Les Rouge et Noir, vainqueurs 30 à 6 à Ernest Wallon, se rendaient à Saint Denis pour le compte de la 17ème journée. Dominés et finalement battus, ils ne privaient l’équipe adverse du bonus offensif qu’à la dernière seconde, grâce à un essai de 80 mètres signé Matanavou. Le trophée pouvait s’installer sur les bords de la Garonne pour une année supplémentaire…

Enfin, la saison passée, les Racingmen remportaient à nouveau ce Trophée de Coubertin après trois années de disette. Les Ciel et Blanc l'avaient emporté chez eux lors de la 6ème journée du championnat sur le score de 27 à 16. Pour ce qui est du match retour, les Toulousains s'étaient imposés à domicile sur le score de 15 à 9, mais cela n'était pas suffisant pour ramener de nouveau le Trophée au sein de la maison toulousaine. 

Cette saison, après leur victoire à domicile lors de la 9ème journée du championnat, sur le score de 28 à 13, les Racingmen souhaiteront certainement garder cet avantage dimanche prochain, lors de la rencontre retour, au Stadium de Toulouse, face à des Rouge et Noir désireux de retrouver la victoire et ce Trophée de Coubertin dans la Ville Rose