PROLONGATION

3 ans de plus pour Sebastien bezy

PROLONGATION

Sébastien Bezy vient de prolonger son contrat avec le Stade Toulousain de trois saisons supplémentaires. Il est désormais lié au club jusqu’en 2020.

Formé au club, Sébastien Bezy, 24 ans, a porté pour la première fois le maillot de l’équipe professionnelle le 27 octobre 2012, lors d’un match de championnat disputé face au Stade Français.

Depuis, il a gravi progressivement les échelons pour devenir un élément incontournable de l’effectif toulousain et l’un des demis de mêlée les plus performants du rugby français. Il compte à ce jour 63 matchs de Top 14 et 12 de Coupe d’Europe.
Il est devenu international le 6 février 2015 en fêtant sa première cape lors du Tournoi des VI Nations, contre l’Italie. Il totalise à ce jour 7 sélections.

 
L'interview de Sébastien Bezy

 

Pourquoi as-tu décidé de prolonger ton aventure avec le Stade Toulousain ?

Il y a beaucoup de raisons… La première d’entre elles est que le Stade est un club ambitieux, qui a pour objectif de remporter des titres et qui joue sur les deux tableaux, que ce soit en Coupe d’Europe ou en championnat. Une autre des raisons qui a guidé mon choix est que cela fait maintenant beaucoup d’années que je suis au club. Partir aurait été un déchirement… Aujourd’hui, je suis très satisfait de prolonger mon aventure toulousaine pour les trois prochaines saisons.

Tu as débuté en équipe professionnelle lors de la saison 2012-2013. Ton ambition doit forcément être de soulever un trophée avec ton club formateur ?

Forcément, quand tu évolues au sein du club le plus titré de France et d’Europe, il est légitime de vouloir remporter des titres. Mais je pense sincèrement qu’aujourd’hui, nous sommes en train de progresser. D’après moi, nous avons déjà montré l’année dernière que nous étions capables de faire quelque chose dans ce championnat. En continuant à nous améliorer, nous devrions nous rapprocher…

Il y a au club l’émergence d’une nouvelle génération, chez les avants comme chez les arrières. Est-ce que ça n’est pas bon signe pour le futur ?

On est pas mal de jeunes, c’est vrai, mais même en tenant compte de ce paramètre, on a montré qu’on pouvait rivaliser avec d’autres grosses équipes du championnat. Avec la marge de progression qui est la nôtre, il y a des raisons d’être optimiste pour les années à venir.

On imagine qu’un jeune demi-de-mêlée international, qui se retrouve en fin de contrat, a des sollicitations…

Oui, un petit peu. Mais mon envie première était de rester au Stade, et avant de tenir compte des éventuels contacts avec d’autres clubs, cela était ma priorité.

Un mot sur le match face à Toulon ce week-end. Vos futurs adversaires semblent préparer ce choc dans un contexte particulier ?

Le RCT effectue un début de championnat assez moyen compte tenu de ses ambitions. La défaite à domicile de la semaine dernière, contre Brive, est forcément un peu problématique.On s’attend donc, dans ces conditions, à recevoir une très grosse équipe de Toulon qui sera certainement énervée et motivée. Mais on s’y attend et on se prépare en conséquence.


La réaction de René Bouscatel : « La prolongation de contrat de Sébastien Bezy, l’un des tout meilleurs demis de mêlée français, est une excellente nouvelle. Sébastien est un jeune joueur, formé au Stade Toulousain, et nous sommes ravis qu’il ait choisi de poursuivre sa carrière avec nous. Cela confirme la politique de rajeunissement de l’effectif menée depuis plusieurs mois et souligne les ambitions intactes du club pour les saisons à venir ».