Avant Stade-Bayonne

S. Bezy : "Nous ne sommes pas contents de nous"

Avant Stade-Bayonne

Comment vas-tu Sébastien ?

Ca va comme après une défaite où nous prenons 50 points… On débute la semaine en ayant un peu mal à la tête. C’est vrai que le début de semaine était très difficile. On sait très bien que nous n’avons pas fait une très bonne saison… Forcément, nous ne sommes pas très contents de nous. C’est assez difficile. 

Vous tarde-t-il que ce match soit passé et que la saison se termine pour pouvoir passer à autre chose ?

Oui c’est certain que la saison a été longue et assez difficile donc forcément on a envie de passer à autre chose. Maintenant, il reste un dernier match pour rendre hommage aux joueurs qui vont nous quitter. Il y a pas mal de joueurs qui partent, surtout de très grands joueurs donc on a forcément envie de bien finir face à Bayonne ce week-end pour leur rendre hommage.

Au niveau du bilan, sur cette phase retour difficile, arrives-tu à expliquer vos difficultés ?

Non, je ne sais pas trop. C’est certain que depuis la rencontre face à la Section Paloise, nous ne comptons qu’une seule victoire face au LOU… Sur le plan comptable ce n’est pas très bon. L’expliquer, je ne pourrai pas vraiment le faire. Quand on perd, c’est certain que le moral diminue et qu’il est difficile de rehausser la tête. D’après moi, il est vrai que depuis Pau, on n’a pas réussi à le faire pour gagner le plus de matchs possible.

Est-ce ce qu’il est arrivé le week-end dernier à Castres ? Quand il n’y a plus d’enjeu, vous craquez…

Oui… Nous voulions forcément faire un bon match face à Castres mais quand nous n’avons quasiment plus rien à jouer et que nous jouons contre une équipe qui vise un barrage à domicile, c’est certain que si on commence à relâcher un petit peu, on craque complétement par la suite. C’est dur de relever la tête.

Il est quand même important pour vous de terminer sur une victoire face à l’Aviron Bayonnais ? Y-a-t-il eu un peu d’inquiétude en préparant cette rencontre ?

Oui c’est sûr, comme je l’ai dit précédemment, quand on prend 50 points on a un peu la tête au fond du trou et c’est difficile de s’y remettre.

Mais il y a pas mal de joueurs qui partent et il est important de terminer sur une bonne note pour leur rendre hommage. C’est ce qui va nous motiver pour gagner ce match à Ernest Wallon samedi.

Craignez-vous un peu la réaction du public ? Vous êtes 12ème avec 15 défaites cette année… Est-ce qu’on se dit que le public peut ne pas être satisfait ?

Oui forcément ! Je pense qu’ils ne sont pas très contents de nous voir à la 12ème place du classement, surtout pour un club qui a déjà remporté de nombreux titres. Ils ont l’habitude de voir le Stade Toulousain gagner. On s’attend un petit peu à leur mécontentement, mais j’espère aussi qu’ils vont quand même essayer de nous supporter car les vrais supporters se doivent aussi d’être là quand le club va un peu moins bien. C’est là qu’on voit les vrais supporters.

Quand on affiche en début de saison une volonté de se retrouver en demi-finale, et qu’on perd contre les reléguables Bayonne et Grenoble, se pose-t-on des questions ?

C’est certain. Je pense que c’est aussi ça qui nous a fait un peu défaut cette année : ce sont les matchs à l’extérieur face à ces équipes qu’on ne pensait pas voir dans les 6. Quand on voit que Lyon peut se qualifier ce week-end en remportant la partie de cinq points face à Grenoble, ça montre vraiment qu’il n’y a plus de petites équipes.

Quand on perd à Lyon, on se dit que c’est une équipe qui monte, mais quand on voit les joueurs qu’ils ont…
Ce n’est pas non plus facile d’aller l’emporter là-bas. Il y a Clermont qui les a battu dernièrement, mais sinon, ils n’ont pas beaucoup de défaites à domicile. Je pense réellement que le niveau du Top 14 a augmenté.

Quand on regarde les effectifs de l’ensemble des équipes, il y a vraiment de gros joueurs partout. 

Comment juges-tu personnellement ta saison ? Quel est ton ressenti ?

C’est certain que la saison a été moins bonne que la précédente. J’ai marqué moins d’essais après c’est certain que les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas. A moi d’essayer de continuer à m’améliorer et ainsi poursuivre ma progression.