Après Stade-Colomiers

Les réactions de M. Médard

Après Stade-Colomiers

Maxime, quels enseignements tires-tu de cette reprise, notamment de manière collective ?

Collectivement, c’était plaisant. On a vu qu’on avait réussi à mettre un peu en place ce qu’on a travaillé aux entraînements depuis quelques semaines. C’est bien. Après, on se perd un peu sur la fin mais cette rencontre est importante pour retrouver un peu de rythme, de la cohésion, et reproduire sur le terrain ce qu’on pratique à l’entraînement. Je pense que ce n’est vraiment pas mal.
Pour ce qui est de la 2nde mi-temps, nous avons pas mal tourné et certains ont eu un peu plus de mal à mettre le jeu en place. Ce sont des joueurs qui évoluent rarement ensemble.

Cette journée était vraiment agréable pour tout le monde et importante pour le club.

Vous avez donné l’impression, notamment en 1ère mi-temps, de repartir avec beaucoup de vitesse…

Oui ! En plus, nous avons marqué sur des premières mains, ce qu’il ne nous était pas arrivé depuis quelque temps. Honnêtement, ce n’est pas mal. Il y a du rythme et de belles choses.

Plus généralement, comment se déroule la préparation ?

Nous avons eu une préparation un peu plus longue. On a eu un mois et demi sans ballon, une semaine de récupération, puis on a commencé à retoucher un peu le cuir.
On a plus de temps pour se préparer donc on ne peut pas comparer aux dernières années.

Nous nous sentons en forme, après c’est un match amical… on verra par la suite.
Nous sommes bien. Le travail est appliqué, rigoureux, on a digéré un peu la saison dernière. C’est maintenant à nous de faire ce qu’il faut pour ne pas reproduire les saisons précédentes. 

On veut se faire plaisir, marquer des essais et montrer autre chose que ce que l’on a montré l’année dernière.
Le groupe est pas mal rajeuni par rapport à la saison dernière, ça se sent, mais c’est bien ! C’est important. Je pense que la richesse des clubs ce sont les jeunes et non pas forcément d’acheter des joueurs à droite ou à gauche.
Les jeunes vont amener de la continuité. C’est à nous de les guider, de leur montrer le droit chemin, et tous ensemble, avec du travail, on y arrivera ! L’envie de réussir et l’envie de gagner des titres restent évidemment présents.