Top 14 - J1

Z. Holmes : "Faire mon maximum !"

Top 14 - J1

Comment se déroule la préparation d'avant-saison pour toi ?

Tout se passe bien jusqu’à présent pour moi. J’ai commencé environ deux semaines après la reprise de l’entraînement pour l’équipe, d’autres joueurs nous ont aussi rejoints deux semaines après moi. Ce n’était donc pas très facile de s’intégrer au groupe au début car nous étions un peu divisés. Mais depuis le stage en Andorre il y a près d’un mois, c’est plus simple. C’est le moment où nous avons commencé au rugby. Il y a ensuite eu les matchs amicaux et tout s’est très bien passé. 

Il est possible que tu joues ton premier match officiel à Oyonnax. Est-ce un moment particulier pour toi ?

Oui, bien sûr. La première rencontre avec n’importe quelle équipe, c’est toujours un moment spécial. J’ai pris la décision de venir à Toulouse il y a assez longtemps et j’ai donc attendu pendant un certain temps avant de pouvoir jouer ici. Même si je n’ai pas joué pendant une partie de la saison avec La Rochelle, il y a une certaine nouveauté en arrivant là cette saison. C’est sympa d’être en mesure de jouer mon premier match. Il y aura certainement un peu plus de nervosité à ce moment-là que pour un match « normal ».

Tu étais le premier choix à La Rochelle au poste d’ouvreur. Est-ce que le fait d’évoluer à ce poste est une des raisons pour lesquelles tu as rejoint le Stade Toulousain ? Est-ce important pour toi ?

Pour moi, rejoindre le Stade, c’est surtout une belle opportunité de jouer pour un club avec une riche histoire et une grande ambition. J’ai pu m’en rendre compte en parlant avec Ugo (Mola) la saison dernière. C’est un endroit très spécial, les autres personnes avec qui j’ai pu parler me l’ont confirmé. Evidemment, je veux jouer, mais ça ne veut pas forcément dire que je vais jouer ouvreur. La saison dernière, j’ai pu évolué à d’autres postes, j’aime juste être sur le terrain. Je dois simplement m’assurer que je fais mon maximum afin d’être en mesure de jouer.

Est-ce que le style de jeu du Stade Toulousain a motivé ta venue ici ?

Oui, bien sûr, c’est aussi une des raisons pour lesquelles je suis ici. Le type de rugby que le Stade pratique avec les profils de joueurs au sein de l’équipe est aussi une des raisons pour lesquelles je suis venu ici. Jouer de façon rapide, sortir le ballon et le maintenir en vie correspond à ce que j’aime faire sur un terrain. Cela coïncide avec le style de jeu que l’on pratique chez moi en Australie. Même si les conditions de jeu ne sont pas les mêmes, c’est toujours bien d’apporter tes aptitudes, tes capacités. C’est quelque chose qui a vraiment du sens pour moi. 

Pour les coups de pied au but, vous êtes plusieurs à pouvoir prétendre à ce poste. Est-ce important pour toi d’être le buteur ?

Nous sommes effectivement plusieurs à pouvoir buter : Thomas Ramos, Sébastien Bézy moi mais également d’autres joueurs peuvent aussi buter. Il est important d’avoir plusieurs options pour cet aspect du jeu, surtout si un joueur est blessé ou ne se sent pas bien. En tant que buteur, tu veux bien sûr buter mais la décision sur ce sujet sera prise pendant la semaine. Cela ne change pas ma préparation, je bute toujours de la même façon à l’entraînement, peu importe si je suis amené à le faire ou non en match.

Quelles différences perçois-tu entre La Rochelle et le Stade Toulousain ?

Au niveau du rugby, c’est très proche, les entraînements sont assez similaires. Je dois juste apprendre à connaître les autres joueurs, m’habituer à quelques petites choses et être prêt à faire ce qu’Ugo (Mola) attend de moi.