Après Oyonnax-ST

Un nul et des promesses

Après Oyonnax-ST

Le match nul entre Oyonnax et les Stadistes (23-23) samedi à l’occasion de la 1ère journée de Top 14 venait illustrer une rencontre où l’engagement était équilibré de la part des deux équipes. Avec un début de match pragmatique, les Toulousains prenaient l’avantage au score grâce à plusieurs pénalités obtenues sur chacune de leurs incursions dans le camp oyonnaxien. Ils furent néanmoins rejoints juste avant la mi-temps avec un essai du capitaine de l’USO, Valentin Ursache.

Dès le début de la seconde période, les Rouge et Noir reprenaient le dessus. Une inspiration géniale de la recrue stadiste Cheslin Kolbe, auteur d’une percée puis d’un coup de pied de recentrage, offrait un essai à Sébastien Bézy, après une remise de Thomas Ramos. L’exclusion temporaire de Paul Perez vint ensuite refroidir les ardeurs stadistes. Les Oyomen en profitaient grâce à plusieurs points inscrits par leur ouvreur Benjamin Botica, auteur d’un essai puis de deux pénalités qui creusait l’écart au score.
Les deux équipes étaient alors distantes de sept points, au moment où Cheslin Kolbe s’illustra encore en inscrivant un essai en coin, bien servi par Jarrod Poi. Thomas Ramos parvint ensuite à arracher les deux points du match nul avec la transformation.

Au coup de sifflet final, Ugo Mola se montrait réaliste au regard du contenu de la rencontre et du potentiel de l’adversaire : « Avant, lorsque l’on venait à Oyonnax on savait à quoi s’attendre et sur quoi se concentrer. Cette équipe a changé et avec sa densité physique, sa capacité à proposer du jeu, elle posera problème à plus d’un. »

Dans l’analyse du jeu de son équipe, l’entraîneur stadiste préférait retenir le positif et voyait déjà des marges de progression : « L’avenir nous dira si ce nul est une bonne opération ou non. Sur le comportement et l’état d’esprit du groupe il y a beaucoup à retenir. Je souhaite que l’on joue, que l’on prenne des initiatives, mais il va falloir trouver la bonne balance entre la passe de trop, celle de plus ou celle de moins. Je ne veux pas perdre cet enthousiasme qui anime le groupe mais sur ce genre de match nous devons être capables de plus tenir le ballon pour nous mettre à l’abri plus vite. »

Cette rencontre disputée sur la pelouse synthétique du Stade Charles-Mathon a marqué un nouveau départ pour les Rouge et Noir, une rencontre où le rajeunissement de l’effectif a porté ses fruits, comme l’expliquait Ugo Mola : « Dans cette équipe alignée à Oyonnax on retrouve des jeunes qui ont une vingtaine d’années comme Castets, Neti, Verhaeghe… Malgré leur jeune âge ce sont des joueurs à part entière qui ont contribué au résultat obtenu. C’est l’une des grandes satisfactions de ce match avec nos recrues. »

Les recrues sont en effet sorties du lot à Oyonnax, c’est notamment le cas de Cheslin Kolbe et de Thomas Ramos. Les actions de l’ailier australien, à l’origine du premier essai toulousain et à la conclusion du second, ont été particulièrement précieuses aux Rouge et Noir. « Il découvre le Top 14 mais le Top 14 va aussi le découvrir, affirmait Mola. Je crois qu’avec ce joueur nous avons une attraction qui va vite se faire connaître. » L’ex-Columérin a lui aussi été décisif avec un 5/6 au pied, réussissant notamment la transformation de l’égalisation du bord de la touche à cinq minutes du terme de la rencontre.

Le buteur toulousain retenait la volonté du groupe, malgré l’handicap de l’infériorité numérique suite à l’exclusion temporaire de Paul Perez à la 47ème minute : « Au moment où on se retrouve à 14, on prend un coup sur la tête car ils marquent derrière. Je trouve que nous avons été forts mentalement et ce match nul, nous le méritons. Il y a le regret de ne pas gagner mais la satisfaction de ne pas perdre. Toutes les équipes ne viendront pas gagner ou prendre des points à Oyonnax, donc on va dire qu'on lance bien notre saison. »