Avant ST-Pau

Les déclarations des Palois

Avant ST-Pau

Avant le déplacement à Ernest Wallon, samedi à l’occasion de la 2ème journée de Top 14, les joueurs et le manager de la Section Paloise se sont exprimés pour le compte Twitter de leur club. Le technicien néo-zélandais Simon Mannix est revenu sur la défaite de ses hommes sur la pelouse de Toulon dimanche dernier (14-41) et a abordé la rencontre à venir : « Si l’on répète les vingt premières minutes du match de la semaine dernière, nous n’allons pas exister. On connaît les ingrédients que nous devons mettre sur le terrain. Le rugby est un jeu qui passe par l’aspect physique, le combat. Nous devons être prêts pour ça. Le Stade Toulousain, c’est une équipe solide, un club historique et un staff qui travaille beaucoup. Je sais qu’on est capable de faire mieux et je l’attends dès samedi à Toulouse. »     

C'était ensuite au tour du deuxième ligne Julien Pierre de se livrer : « Perdre en encaissant quarante points, cela peut arriver, face à plus fort que soi mais pas dans les conditions dans lesquelles s’est déroulé le match contre Toulon. Maintenant, c’est passé. On est à deux jours d’un autre gros challenge. Il faut vite tourner la page car on sait ce qui arrive. Nous ne devons pas reproduire ce qui s’est passé à Toulon. »  

Le talonneur béarnais Quentin Lespiaucq a lui aussi évoqué l’adversaire de son équipe ce week-end : « Les Toulousains ont gardé le même système sur le terrain, avec beaucoup de jeu à une passe avec les avants. Cela tape fort, c’est physique. Il y a en plus les internationaux qui reviennent, cela va être un gros défi. C’est forcément toujours spécial d’affronter le Stade Toulousain. »  

Enfin, le demi de mêlée des Vert et Blanc Thibault Daubagna s’est également projeté sur la rencontre face aux Stadistes : « On est un peu plus attendus. Toulon avait préparé sérieusement le match du week-end dernier et cela s’est ressenti. Je pense que Toulouse a le match de la saison dernière dans la tête et ils vont préparer ce match très rigoureusement, au même titre que nous. On doit réussir à être constants tout au long des 80 minutes. Ce sera un gros match, à nous de mettre les ingrédients nécessaires pour rivaliser et essayer de faire quelque chose de bien. »